Ce qui suit est un postmortem des développeurs principaux eux-mêmes, détaillant ce qui a été livré et leurs pensées sur la façon dont cela s’est passé. En outre, ce compte-rendu porte à la fois sur le patch Alpha 3.13 et sur l’événement Invictus Launch Week.

Lire la partie 3 du post mortem : Core Gameplay

Partie 4 : Jeu et services systémiques

Tony Zurovec, PU Game Director

Interface utilisateur de la réputation


Qu’est-ce qui a bien fonctionné ?


Dans le cadre de l’Alpha 3.13, nous avons été en mesure de publier l’interface utilisateur de la réputation, donnant aux joueurs une représentation visuelle et un contexte pour notre version initiale T0 du système de réputation au quatrième trimestre 2020. Pour cette version, nous avions relié la réputation aux missions de chasse à la prime (et à quelques autres), mais les joueurs n’avaient aucune visibilité sur les raisons pour lesquelles la progression de leur mission changeait. Nous avons également institué la première passe de récompense des joueurs en fonction de leur progression de réputation. Avec l’interface utilisateur maintenant en place, les joueurs ont beaucoup plus de clarté sur leur statut avec les organisations et les donneurs de mission.

Le développement et le lancement de cette fonctionnalité se sont déroulés sans heurts pour l’équipe. Les rapports d’analyse que nous avons reçus ont montré des résultats incroyablement positifs avec les joueurs dans la version Alpha 3.13, ce qui a entraîné un taux d’engagement plus élevé dans les missions de chasse à la prime.

Qu’est-ce qui ne s’est pas bien passé ?

Il y a eu un contretemps inattendu avec certaines modifications du service de réputation qui n’ont pas été bien communiquées à l’équipe chargée des fonctionnalités. Il en a résulté quelques corrections urgentes qui ont dû être effectuées très peu de temps avant la sortie de la version Alpha 3.13.

De plus, nous n’avons pas encore converti l’intégralité du contenu de nos missions au nouveau système, et nous n’avons pas eu le temps de remanier les comportements des donneurs de mission pour qu’ils soient aussi réactifs aux compteurs d’affinité et de fiabilité. Bien qu’il s’agisse d’un effort continu et que les joueurs doivent s’attendre à des progrès constants, il faudra malheureusement du temps pour passer en revue l’ensemble de nos missions et remanier les comportements des donneurs de mission.

Ce que nous ferons différemment à l’avenir ?

Nous nous efforcerons d’améliorer notre communication globale sur les fonctionnalités à l’avenir, notamment pour celles qui impliquent des services ou le soutien d’une équipe de fonctionnalité externe. Les initiatives inter-équipes ont toujours connu un certain niveau de rupture de communication en raison de notre distribution mondiale, et nous cherchons donc toujours à améliorer ce processus. Plus précisément, nous essayons de créer davantage de documents de conception technique (TDD) avant de lancer ces initiatives plus importantes. Cela devrait contribuer à une prise de conscience mondiale, puisque tous les groupes concernés sont tenus de fournir un retour sur les TDD au cours de ce processus.

En outre, avec le système maintenant en place et notre deuxième système stellaire à l’horizon une fois que le server meshing sera en ligne, nous avons des discussions de conception en cours sur la façon dont nous allons structurer les organisations au sein de l’univers pour les cinq premiers systèmes. Ces discussions portent notamment sur l’expérience des nouveaux joueurs et leur emplacement de départ, sur la façon dont les joueurs progressent dans un seul système et sur la façon dont les grandes organisations influenceront le contenu de plusieurs systèmes. Cela nous permet également de définir le gameplay de chacun des principaux types de mission, le plan actuel prévoyant d’associer chaque type de mission aux pistes de réputation au sein des organisations. Tout au long de ce processus, nous avons fait des progrès significatifs vers (ce que nous pensons) être la version/vision initiale de la façon dont cette mécanique de progression majeure affectera l’expérience globale du joueur. Bien que nous devions encore obtenir l’approbation finale, nous pensons que cela correspond à la façon dont la réputation a été présentée au public et nous sommes impatients de faire avancer les choses.

Invictus launch Week

Qu’est-ce qui s’est bien passé ?

L’exposition associée à l’invictus launch week s’est déroulée sans problème. Il s’agit d’un processus que nous avons effectué plusieurs fois jusqu’à présent, donc la mise en place d’un nouvel événement expo est une quantité connue.

D’un autre côté, l’équipe de l’USPU a contribué à la sortie de certaines fonctionnalités supplémentaires d’Invictus qui élargissent notre boîte à outils de service de mission dynamique. C’est la première fois que nous avons pu modifier l’inventaire d’une boutique de façon dynamique en fonction des événements du jeu (ce que nous appelons les Modificateurs de boutique dynamiques). Ce système sera finalement lié/contrôlé par l’outil Quanta dont vous avez pu nous voir parler dans notre dernière présentation vidéo. Nous pouvons également l’utiliser non seulement pour ajouter de nouveaux articles spécifiques à un événement, mais aussi pour modifier la consommation ou le réapprovisionnement de ces produits par une boutique, ce qui modifie le prix global de l’article. Ces changements sont limités dans le temps pendant l’événement, ce qui nous permet de modifier le climat économique d’autant de magasins que nous le souhaitons pour obtenir les résultats souhaités.

Nous avons également ajouté quelque chose de connexe qui nous aidera éventuellement à développer la profession de cargo. Nous les appelons “déclencheurs de seuil de prix”. Ils sont destinés à nous permettre de déclencher des missions en fonction des inventaires des boutiques qui atteignent des niveaux désignés. Cependant, comme première étape vers la création de missions, nous les avons utilisés pour donner aux joueurs un aperçu précieux de ce qui est actuellement demandé (à acheter ou à vendre) à un endroit donné pendant la durée de l’événement. Cela a été fait temporairement par le biais des entrées du journal qui sont générées par le système de mission. Maintenant que ces éléments sont en place, la prochaine étape consistera à envoyer des demandes à l’échelle du jeu (à la distance de notre choix dans un système solaire ou entre des systèmes), dans le cadre de notre évolution vers un univers piloté par les Quanta. Bien que le travail de visualisation des informations de la boutique dans le journal soit une solution temporaire, toutes les fonctionnalités sous-jacentes sont implémentées comme prévu, il y aura donc très peu de travail à faire une fois que nous aurons refait l’interface du gestionnaire de mission ou ajouté un certain niveau d’informations économiques ailleurs dans le jeu (le calendrier de cet ajout est encore à déterminer).

Enfin, tout cela étant dit, les joueurs ont apprécié le fait que les boutiques exposent des objets et/ou changent les prix de façon dynamique pendant l’événement. Nous avons hâte de développer ce système, car c’est vraiment l’un des principaux fondements des systèmes économiques et de fret.

Qu’est-ce qui n’a pas bien fonctionné ?

Certains changements apportés au système de train d’atterrissage des vaisseaux ont entraîné des irrégularités dans les valeurs de compression par défaut ou générées. Cela a entraîné de nombreux tests fastidieux de notre part pour nous assurer que tout était placé comme prévu, afin de pouvoir confirmer que tout ce que nous pouvions voir était un problème légitime et non un simple problème de placement.

En ce qui concerne les modificateurs d’atelier dynamiques, le plus gros facteur de stress a été le fait que certaines fonctionnalités sont arrivées assez tard dans le processus, ce qui a laissé très peu de temps pour les tester dans le PTU. Si cette fonctionnalité n’avait pas très bien fonctionné lorsque nous l’avons finalement obtenue, le problème aurait été plus important. L’événement Ninetails Lockdown (censé sortir avec l’Alpha 3.13, puis Invictus, et enfin l’Alpha 3.14), était également en concurrence avec la bande passante du QA pendant cette période, ce qui est l’une des principales raisons pour lesquelles il a été repoussé à l’Alpha 3.14. La priorité devant rester sur Invictus, nous n’avons eu d’autre choix que de sacrifier Ninetails, ce qui a été une déception en interne.

Le flux de travail pour la mise en place des modificateurs de boutique et des déclencheurs de seuil de prix n’était pas non plus propice à la réalisation rapide de changements à grande échelle. En outre, la situation est actuellement un peu confuse car, historiquement, nous utilisons le contexte d'”achat” et de “vente” du point de vue du joueur, mais cela a été en quelque sorte inversé dans le contexte des déclencheurs de seuil. Cela entraîne évidemment une grande confusion lors de la configuration de ces derniers et doit absolument être corrigé avant d’aller plus loin avec cette fonctionnalité.

De plus, lors de la mise au point des déclencheurs de seuil, nous avions un fort désir de modifier les entrées de la boutique que nous n’avions pas la possibilité de modifier à partir de l’interface de modification de la boutique dans Subsumption, y compris le décalage du prix de base, l’inventaire actuel et quelques autres. Nous avons contourné ce problème en ajoutant des objets à l’inventaire pour les configurer, PUIS en changeant leur contexte d’achat à vente lorsque les marchandises étaient disponibles pour être collectées/achetées ailleurs dans l’univers. Bien qu’il s’agisse d’une tactique courante pour les concepteurs lorsque les outils ne font pas ce qu’ils veulent, elle est généralement désapprouvée parce qu’elle ajoute finalement une dette que vous devez revenir en arrière et corriger plus tard.

Ce que nous ferons différemment à l’avenir

J’aimerais intégrer au moteur des fonctions de débogage supplémentaires qui nous permettraient de résoudre rapidement les problèmes de compression des trains d’atterrissage. Pour l’instant, nous avons déjà ajouté quelques nouvelles méthodes de débogage dans le jeu depuis notre dernière expo. Cependant, ces anomalies pourraient potentiellement être plus faciles à repérer avec un retour d’information supplémentaire sur le débogage. À l’approche de la prochaine expo, j’aimerais consacrer du temps à faire en sorte que ces problèmes soient facilement identifiés et résolus par des solutions basées sur les données.

Nous aimerions voir une meilleure coordination entre le QA et les équipes de développement qui nécessitent une implication à grande échelle du QA, comme Invictus et Ninetails. Nous avons certainement vu et reconnu plusieurs des points douloureux que cela a causé, mais cela va continuer à se produire à mesure que nous faisons plus de ces événements, donc nous devrons resserrer ce flux de travail à l’avenir. Idéalement, nous devrions essayer d’obtenir la livraison de toutes les fonctionnalités de jeu et des services connexes bien avant toute date de livraison potentielle. Par exemple, bien avant de brancher le prochain flux de diffusion et certainement avant de passer à la PTU. J’aimerais également voir moins de développement de fonctionnalités dans le flux de sortie à mesure que nous avançons.

Bien que cela doive encore être programmé, j’aimerais que la présentation de l’interface utilisateur des entrées de journal soit améliorée dans les futures révisions, car elles concernent les produits de base qui sont demandés. Il faut les classer par zone d’atterrissage et ensuite, dans chaque zone d’atterrissage, montrer ce que vous pouvez acheter et ce que vous pouvez vendre. La solution idéale serait d’avoir un type d’information économique disponible quelque part comme la carte des étoiles, ou une application séparée, mais comme mentionné ci-dessus, ce travail doit actuellement être programmé, donc tout ajout est à déterminer.

Contenus des missions


Qu’est-ce qui s’est bien passé ?

XenoThreat et Fleet Week ont été deux événements majeurs sur lesquels l’équipe chargée des missions a travaillé au cours du premier trimestre 2021. La collaboration entre nous et les autres départements sur ces deux initiatives, en particulier le QA, a été plus forte que jamais, et nous pensons que cela se voit dans le produit fini.

XenoThreat avait besoin d’un peu plus de temps pour s’équilibrer et aplanir les derniers bogues et, heureusement, nous avons eu droit à ce délai, même si l’attente initiale était qu’il sorte pour les fêtes de fin d’année.

Heureusement, nous avons pu ajouter du contenu dans les grottes. Cela ne faisait même pas partie de notre liste de livrables prévus pour le trimestre, mais il nous a semblé dommage de sortir de nouvelles entrées de grottes sans que quelque chose y soit présent. Nous avons également ajouté beaucoup plus de lieux de mission dans l’anneau d’astéroïdes Yela.

Notre équipe a pu ajouter une nouvelle interface graphique de débogage, qui s’avère désormais précieuse pour identifier les problèmes à un rythme beaucoup plus rapide. Et la création de nouvelles missions de livraison s’est déroulée rapidement et en douceur, notamment grâce à des modules de mission bien établis et à la réutilisation d’entités de XenoThreat.

Qu’est-ce qui a moins bien fonctionné ?

XenoThreat, comme nous l’avons mentionné, n’a pas atteint la date de sortie prévue. C’est évidemment regrettable, mais étant donné l’ampleur de ce que nous voulions réaliser avec cet événement, cela nous a semblé compréhensible et, heureusement, nous avons pu lui donner le temps nécessaire pour le peaufiner jusqu’à ce qu’il soit prêt.

La création et le maintien d’entités uniques ont également posé problème. Par exemple, les boîtes sensibles au voyage quantique étaient un mélange du travail de plusieurs équipes, donc en ce qui concerne les bugs, il était souvent difficile d’avoir de l’avance. La maintenance continue de ces boîtes pourrait désormais poser problème, car il n’y a pas vraiment de développeur défini pour les posséder et les entretenir.

Les vaisseaux parasites ont également causé des problèmes au niveau du système juridique qui n’ont été repérés qu’après la sortie initiale de la version Alpha 3.13.

Ce que nous ferons différemment à l’avenir

Nous ferons en sorte que l’équipe soit incluse dans toutes les fonctionnalités susceptibles d’affecter ou de nécessiter le soutien du système juridique afin d’essayer d’anticiper et, espérons-le, de minimiser les problèmes imprévus pour les initiatives futures.

Services et outils systémiques

Qu’est-ce qui a bien fonctionné ?

Les ressources supplémentaires des équipes backend ont permis de soulager immédiatement la charge de travail de l’équipe des services et outils systémiques (SST). Le SuperCache a été déployé et le travail a pu commencer sur plusieurs initiatives à plus long terme visant à intégrer Quantum dans davantage de services. La présentation publique s’est bien déroulée et a été accueillie très positivement. La technologie que nous avons investie dans les écrans de présentation sera utilisée à l’avenir pour démontrer d’autres concepts de haut niveau.

Quasar a été déployé. Il s’agit de l’outil de mission dynamique présenté dans la vidéo de mise à jour du SST publiée en avril. Le développement de Quasar a été simple grâce au travail effectué avec Odin l’année dernière, qui a permis de réaliser la plupart des travaux de base nécessaires pour se connecter aux services en direct et aux instances DGS. À l’avenir, l’outil Quasar fournira une plate-forme par laquelle le contenu dynamique des missions pourra être instancié via Quantum.

Le travail sur le service ATC s’est poursuivi et la SST a consacré du temps au développement d’un décompresseur de conteneur d’objet autonome pour permettre l’injection de points de données spécifiques dans les ressources sans avoir à réexporter manuellement chaque conteneur d’objet via l’éditeur. Ce travail permettra de débloquer plusieurs autres zones critiques pour la manipulation des données nécessaires aux futurs projets de la SST.

Qu’est-ce qui n’a pas marché ?

Un nouveau service d’IA à haute vitesse était nécessaire pour cartographier les positions en direct des PNJs créés par les missions, ce qui s’est avéré être d’une complexité trompeuse. Ce nouveau service a nécessité le travail de plusieurs équipes et piliers, ce qui a entraîné des retards et des difficultés dans les tests. De nombreuses ressources de notre équipe continuent d’être absorbées par la résolution de bugs qui ne relèvent finalement pas de notre sphère de responsabilité.

Ce que nous ferons différemment à l’avenir

Les futures présentations seront beaucoup plus simples en termes de contenu et nous avons investi dans des outils de visualisation pour pouvoir montrer rapidement et facilement des concepts de haut niveau sur la Starmap.

Nous avons identifié les problèmes à l’origine des retards dans les nouveaux services, comme le service d’IA à haut débit, et nous sommes désormais mieux à même de gérer les initiatives inter-équipes de ce type à l’avenir. Les bases de Quantum étant posées, nous allons pouvoir nous concentrer sur l’intégration d’autres services.

Nous sommes désormais mieux à même d’identifier les problèmes qui ne relèvent pas de la responsabilité de notre équipe et nous prévoyons de réacheminer ces problèmes vers les équipes appropriées, ce qui permettra aux membres de notre équipe de gagner le temps dont ils ont besoin pour développer les services.

Lieux

Ian Leyland, directeur artistique de Star Citizen

Qu’est-ce qui a bien fonctionné ?

L’invictus Launch Week au Tobin Convention Centre a été fantastique à voir, tout comme les nouveaux modules d’amarrage des stations spatiales et les docks militaires pour l’événement. En dehors de ce que nous avons publié dans l’Alpha 3.13, cela a permis à l’équipe de se concentrer sur la réalisation de progrès solides sur les futurs emplacements du jeu.

Qu’est-ce qui ne s’est pas bien passé ?

La fonction d’accostage a provoqué des allers-retours entre les différentes équipes concernées, ce qui a réduit l’efficacité. La fonction de poussée/traction des chariots a créé de nombreux bugs pour les équipes, qui auraient pu être réduits également.

Ce que nous ferons différemment à l’avenir

En interne, nous suivons un processus de validation des fonctionnalités et des emplacements. Dans le cas d’une fonctionnalité comme l’amarrage, les équipes ont été très pressées de construire la fonctionnalité et de créer les emplacements en même temps. À l’avenir, pour réduire l’inefficacité que cela crée, nous chercherons à avoir un tampon plus important entre la création d’une fonctionnalité et la création de l’emplacement qui l’utilise.

Auteur

  • À travers ce journal, nous souhaitons parler de tous les sujets liés à l’univers de Star Citizen. Bien qu’il couvre l’actualité autour du développement, sa vocation réelle est surtout de couvrir le contenu créé par les joueurs eux-mêmes : conflits, politique, diplomatie, guerres de territoires.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici