-Wormhole Tribune : Salut Criminal, pourrais-tu te présenter toi et ton organisation les Black Otters ?

Criminal :  Bien sûr, je me nomme Olivier, j’ai 32ans et je suis fonctionnaire Belge.
Star Citizen c’est un projet que je suis depuis début 2013 et j’ai craqué en 2014 avec un « petit » pledge de 40€, la bonne époque !

Mon organisation, c’est une longue histoire, mais sans rentrer dans les détails, Black Otters c’était avant tout un équipage de Constellation ! Aujourd’hui nous sommes plus de 160 et je vous jure qu’ils rentreront tous dans le Constellation !

Quant à notre vision du jeu, elle ne diffère pas tant que ça des autres corporations.
Nous, on veut profiter de la totalité du contenu qu’offre Star Citizen. Pourquoi se limiter à un seul gameplay dans un monde aussi vaste que celui créé par Chris Roberts ? Nous avons alors décidé d’avoir une approche globale de tous les gameplay et avons créé en conséquence plusieurs branches de l’organisation pour que tous nos camarades s’y retrouvent, seule la piraterie étant proscrite.

Mais les BO, c’est avant tout une grande famille qui se caractérise principalement par son ambiance mais aussi nos soirées sur le Discord, nos IRLs de folie et surtout la qualité de nos bières !

-Vous avez fêté vos 5 ans en juillet, comment en es tu venu à créer une organisation sur Star Citizen et est-ce que tu peux nous parler de ton expérience en tant que chef d’organisation ? 

5 ans ? C’est énorme, j’ai parfois du mal à me rendre compte que nous avons 5 longues années d’existence et que nos membres fondateurs sont encore quasi tous présents. Nous avons démarré l’aventure avec 5 membres, pas dans le but de créer une grosse corporation mais simplement jouer ensemble et se retrouver plus facilement. Ensuite, j’ai lancé une chaîne Youtube du même nom, cette passion était tellement intense que j’ai voulu m’exprimer, partager et informer de futurs joueurs susceptibles de partager la même passion. De cette communauté est née la base des Black Otters.

 Être le « chef », « chef à plumes » ou encore « StarLord », comme ils adorent m’appeler, n’était pas ma vocation au départ et encore moins un objectif. Je me suis donc retrouvé bon gré mal gré à la tête de cette communauté. Mais je ne regrette rien , j’y ai découvert des personnes extraordinaires qui me donnent l’envie, chaque jour, d’avancer à leurs côtés, de me connecter même si je n’en ai pas spécialement envie et mieux encore, de vivre l’expérience à fond grâce à eux.

-On peut lire dans votre règlement qu’il est absolument interdit à un joueur de pratiquer une activité criminelle, c’est important pour vous cette dimension role-play ? 

Nous avons choisis ensemble une orientation pro-UEE, la piraterie dans ce jeu peut être quelque chose de magnifique si gérer par des joueurs de qualités et j’encourage même ceux ayant l’envie de vivre ce gameplay de s’y lancer à fond. 

De notre côté nous serons plutôt anti-pirates mais sans que cela devienne une obsession. Notre gameplay s’articule plus autour de quelque chose de rentable et chasser des pirates se fera uniquement par nécessité.

-Pour moi, ce qui vous démarque des autres organisations françaises c’est réellement votre communication. Artworks, des logos super réussis, des comics et même des burgers. C’était naturel pour les Black Otters de fonctionner comme ça ?

Nous avons la chance d’avoir un super designer au sein des Black Otters , son travail remarquable est représentatif de son talent et nous sommes vraiment heureux de le compter parmi nous depuis plusieurs années. Malheureusement, son travail lui prend beaucoup de temps et laisse peu de liberté pour la communication ou encore le développement des projets de la communauté.

 Notre communication n’a pas spécialement pour but de rendre l’organisation visible, même si finalement c’est l’un des gros avantages des campagnes, c’est surtout avant tout sa façon de s’exprimer à travers les talents qui la compose.

-Tu peux nous en dire un peu plus sur vos futurs projets avec les Black Otters ?

Haha, je peux vous donner une liste non-exhaustive de nos futurs projets. Par où commencer ? Nous allons bientôt acquérir le statut d’association pour la communauté, cela devenait nécessaire pour la continuité et le bon déroulement de nos IRL.

En parlant de nos IRL, la prochaine se passe au Maroc, oui, vous avez bien lu. Si la crise sanitaire et les autorités le permettent, c’est là-bas que se déroulera la prochaine IRL BO.  On est passé d’une vingtaine de nos Loutres au fond d’un jardin à une trentaine dans une villa de 1500m², et là, on les envoie au Maroc. Si ça continue, la prochaine étape, ce sera sur Mars.

Nous travaillons également à la réalisation d’une application pour Smartphone, interne à la Black Otters, pour faciliter tout ce qui attrait à la gestion et à la vie au sein de notre communauté.

Enfin, la suite des comics et autres projets déjà teasés sans compter ceux en cours de préparation ou d’études. Nos Loutres sont vraiment pleines d’entrain et d’imagination, vous n’avez donc pas fini d’entendre parler de nous.

-Vous serez présent à la BeCon ?

Oui, nous sommes presque toujours présents aux évènements de la communauté, c’est un réel plaisir de participer à ce genre de sortie et d’être dans l’ambiance créée autour d’un projet qui génère autant d’engouement et d’émotions.

 -Et à quel point la 3.15 va-t-elle changer votre manière de jouer ?

Un grand sac à dos rempli de bistouris et d’équipement médical ?

Plus sérieusement, avec cette mise à jour, nous allons toucher un peu plus ce que pourra être le jeu une fois sorti.

La nouvelle gestion de la mort et de l’inventaire physicalisé rajoute une dimension punitive inconnue jusqu’alors au sein de l’Alpha de Star Citizen, cela demandera quelques adaptations et ajustements que nous testons actuellement avec mon équipe Staff et nos membres.

-C’est quoi le vaisseau que tu attends le plus dans le jeu ? Et ton vaisseau Flyable favori ? 

 Sans aucune hésitation je dis l’Idris, déjà parce que c’est mon bébé depuis 2014 mais aussi parce qu’il apporte mon gameplay favori au niveau militaire, même si je pense, passer plus de temps à visiter ses couloirs.

 Pour le flyable je penche pour le Mercury, un vrai couteau suisse avec un look d’enfer.

-La feature que tu attends le plus dans le jeu ?

Une seule ? C’est dur de choisir … mais si on fait exception du Server Meshing et du Gen12/Vulkan, j’attends avec impatience le Navmesh et le gameplay associé.

Je ne suis pas de ceux qui veulent absolument d’autres systèmes, pour moi, le gameplay et la stabilité priment pendant cette phase de développement. Voir arriver le médical et l’inventaire physique, c’est déjà une énorme avancée en soi.

-Tu comptes mener tes hommes à l’opération Pitchfork pour casser du Vanduul ? 

C’est évident, les Loutres seront à vos côtés dans cette opération et exploser quelques Vanduul ! Pour ma part, j’espère avoir l’occasion de survivre assez longtemps pour en voir le maximum.

-Quel serait ton endgame pour toi ? Et pour les Black Otters ? 

Doit-il absolument y avoir un Endgame ? J’ai beaucoup de mal à imaginer une véritable fin à ce projet.

En ce qui concerne les Black Otters, je sais que toute chose à une fin, mais nous avons créé des liens pour la vie.

Merci d’avoir pris le temps de nous répondre, et au plaisir de vous croiser en jeu ! 

Retrouvez Black Otters sur :
RSI
Discord
Le site officiel Black Otters

Auteur

  • Geekinshort: Mineur de l’espace et Vanduulophobe éhonté, modérateur de SC France. Venez me raconter vos meilleures histoires sur Star Citizen ! #J’♥LeRSIOrion

Article précédentRoadmap Roundup – 20 octobre 2021
Article suivantProgramme de la semaine du 25 octobre 2021

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici