Salutations citoyens!

Les armes et leurs points durs. Les prochains sujets de discussion axés sur la nouvelle matrice de vaisseaux sont peut-être quelques-uns des domaines les plus importants que nous couvrirons, et pertinents pour tous ceux qui se soucient de la performance de leurs vaisseaux au combat. Depuis le début du projet, nous avons traversé de nombreuses itérations de conception sur les points durs de notre vaisseau et avec SC Alpha 3.0, nous terminerons une autre petite itération pour eux dans nos efforts continus pour résoudre une grande partie de la confusion concernant leur dimensionnement, ce qui peut être fait avec eux, et plus encore.

Pour commencer, chaque élément sur un vaisseau est attaché à un point dur, ou «porte-objet» comme nous les appelons parfois par leur désignation dans le moteur, et chacun a des restrictions sur le type d’objets qui peuvent y être attachés. Ce système empêche les gens de placer les centrales électriques là où les tourelles devraient aller, les réservoirs de carburant là où le radar est censé être, et d’autres exemples similaires de personnalisation indésirable.

Dans la rubrique de cet article, pour les articles spécifiques que nous classons comme points critiques «d’armes», ils ont leurs propres restrictions:

  • Ils sont limités à un article de taille unique, plus de gammes de tailles d’article telles que la taille 1-3.
  • Ils ne peuvent prendre qu’une arme directement attachée de cette taille ou une monture à cardan de cette taille qui y est attachée.
  • Certaines instances spécifiques peuvent avoir des restrictions supplémentaires pour les limiter à des objets ou à des types individuels, tels que le tableau d’arme à nez Vanguard.

Supports d’armes fixes

Fixer une arme de la même taille au point d’ancrage directement est ce que nous appelons un support d’arme fixe, et a l’avantage inhérent d’être capable d’utiliser la plus grande arme rendue possible par ce point d’ancrage tout en faisant face à une visée limitée et une exigence d’atterrir leurs coups plus précisément.

Supports d’armes à cardan

Au lieu d’attacher l’arme de taille maximale à votre itemport, vous pouvez choisir d’utiliser un support de cardan. Les montures à cardan permettent aux joueurs d’attacher une arme de plus petite taille qui permettra à l’utilisateur d’aligner ses tirs avec plus de facilité qu’une arme fixe seule. Le support de cardan doit être de la même taille que le point dur, mais ne peut supporter qu’une arme d’une taille inférieure en raison de l’espace qu’il occupe.

Ce sont les deux seuls types d’objets qui peuvent être attachés aux points d’ancrage des armes et les montures à cardan ne peuvent contenir qu’une seule arme.

Autres types d’armes : Qu’est-il arrivé aux armes Twin-Link, Tri-Link, Quad-Link, Barrage et autres ?

En dehors des armes à double liaison, de nombreux éléments décrits par divers concepteurs au fil du temps ne sont pas passés de la planche à dessin à la mise en œuvre. Il s’agit notamment des armes « tri-link », « quad-link », « barrage » et autres. La plupart d’entre eux ont connu des problèmes à différents stades, notamment la pénalité de taille qui leur a été appliquée et qui est rapidement devenue très difficile à gérer. En ce qui concerne les armes à double liaison, elles sont maintenant des tourelles, plus particulièrement des tourelles à distance, et seront abordées dans cet article.

Il y a un bon nombre de vaisseaux avec ce genre d’objets attachés, donc nous vous encourageons à ne pas vous inquiéter si vous voyez leur nombre d’armes diminuer, car il est plus que probable qu’ils ont maintenant une tourelle supplémentaire pour tenir compte de cela. Le facteur principal de cette évolution est la taille physique. Pour faire simple, lorsque nous avions deux armes sur une monture, celle-ci était souvent beaucoup plus grande que l’arme de base qui pouvait aller sur cette monture, ce qui provoquait un écrêtage visuel ou physique et entraînait souvent la limitation de l’arc de tir au point de le rendre pratiquement inutile. Le passage de la tourelle jumelée à la tourelle à distance a pour but de donner au joueur le plus de fonctionnalités possibles pour cet objet.

Les vaisseaux qui disposent de ces tourelles à distance constateront que, dans la majorité des cas, ces objets personnalisés ne pourront être échangés qu’avec d’autres tourelles faites sur mesure pour ce vaisseau. Par exemple, l’actuelle tourelle à menton des Mustangs (avec 2 points d’ancrage S1) sera remplaçable par une nouvelle tourelle à menton Mustang contenant 1 point d’ancrage S2. Ce système sera abordé plus en détail dans les articles consacrés aux tourelles.

Comment les articles de vaisseau sont affichés : Vous avez changé les choses et maintenant je ne peux rien lire.

La mise à jour des statistiques de vaisseaux a été longue à venir. En plus d’affiner nos propres politiques et mesures internes, nous avons dû travailler pour afficher ces informations de la manière la plus complète et la plus compréhensible possible. À cette fin, en plus des changements apportés au panneau d’informations techniques abordés dans la partie 3, nous avons apporté des modifications importantes à la façon dont les chargements par défaut sont présentés au backer.

À droite, vous verrez la légende qui guide tous les éléments trouvés dans l’aperçu technique. Pour les besoins de cette section, nous nous concentrerons sur les armes, mais les informations fournies ici s’appliquent à la lecture de tous les éléments de l’aperçu technique.

Les choses qui font boum

À droite de l’aperçu technique, vous trouverez le panneau des armes, où se trouvent les différents armements d’un vaisseau. Cette section est elle-même divisée en quatre sous-sections.

  • Armes. Les points d’ancrage dont nous avons parlé dans cet article, où vous pouvez fixer une variété d’armements balistiques et énergétiques.
  • Tourelles. Nous en parlerons plus en détail dans la prochaine partie. Vous trouverez ici des tourelles habitées et des tourelles à distance.
  • Les missiles. Les choses qui vont dans les râteliers à missiles utilisés pour faire exploser des trucs. Les torpilles ou les missiles peuvent être présentés ici.
  • Objets utilitaires. C’est ici que vous trouverez des choses comme la boîte Stor*All sur le Hornet F7C.

Bien que cet article porte spécifiquement sur les armes, nous n’ignorons pas les tourelles, les munitions et les autres points d’ancrage. Nous les aborderons individuellement dans les prochains articles, alors restez à l’écoute.

Foire aux questions : Questions que nous pensons que vous pourriez avoir

Q : Puis-je mettre des missiles sur les points d’ancrage des armes ?
R : Non, ils sont considérés comme des points d’ancrage de l’artillerie et feront l’objet d’un article spécifique dans les prochains jours, consacré à l’artillerie.

Q : Pourquoi ne puis-je mettre qu’une arme S2 sur un Gimbal S3 ?
R : C’est principalement dû à l’équilibre du jeu. Les armes à cardan offrent un avantage naturel en raison de leur indépendance par rapport au mouvement du vaisseau lors de la visée. En réduisant de 1 la taille maximale qu’elles peuvent prendre dans l’itemport, leurs dégâts sont naturellement réduits et devraient permettre aux armes fixes de rester compétitives en termes de DPS.

Q : Pourquoi avez-vous supprimé la gamme de tailles sur un point dur ?
R : Lorsque nous avons étudié la question, très peu de vaisseaux disposaient de cette configuration. Il s’agissait principalement de la ligne Aurora et après examen, nous avons constaté qu’elle n’était pas particulièrement utile à long terme et qu’elle était une cause facile de diverses incohérences.

Par exemple, avoir une gamme de S1-S2 vous donne la possibilité d’avoir un S2 fixe, un S1 à cardan ou un S1 fixe et personne ne choisira jamais le S1 fixe comme option quand vous pouvez verrouiller à cardan pour obtenir le même résultat. La suppression de cette option simplifie considérablement les règles de conception et la configuration générale, et ce sans aucun impact sur les joueurs.

Source de l’article original en anglais

Auteur

Article précédentLe chantier naval : Les propulseurs de vaisseaux et vous
Article suivantQ&R : ARGO SRV