-Salut Arkly  ! Tu peux te présenter rapidement ?

Salut, Camille, 36 ans, 1m87, 80 kg ! 85 ??? Ok 90…

Je suis un gros joueur de jeux vidéo depuis ma première Game Boy. Sinon je suis un fan de SF (particulièrement l’aspect cyberpunk avec des œuvres comme Ghost in the Shell, Blade runner ou Shadowrun). Bien évidemment j’ai poncé plus que de raison la trilogie Mass Effect donc Star Citizen est une espèce de Saint Graal pour moi !

-Et depuis quand as-tu rejoint Star Citizen ?
Un ami m’en avait parlé dès 2013 (oui Wirb je parle de toi !) et je bavais sur le jeu depuis déjà quelques mois quand j’ai finalement pris mon premier pledge le 14 Janvier 2014. Un magnifique Cutlass black qui n’a jamais quitté mon hangar. 

Après, il fallait posséder chez soi les serveurs de la NASA si on voulait faire tourner un pauvre hangar, donc je n’ai commencé à jouer qu’assez récemment, à l’époque de Jumptown environ en 3.6.

Okay, alors peux-tu nous raconter ton meilleur souvenir sur Star Citizen ?

Un peu de contexte déjà. Geekinshort (toi quoi) nous avait proposé d’organiser un événement RP et scénarisé entre potes pendant la 3.12 histoire de profiter d’une MAJ “stable”. 

Le scénario racontait l’histoire d’un petit groupe mandaté pour retrouver la trace d’un scientifique disparu. Histoire alléchante hein ?
Hé bien oubliez la magie, et bonjour l’arrière-scène, parce que pour ma part j’avais accepté d’aider Geek et d’être PNJ. Nous étions trois dans ce rôle, et conscients que le jeu pouvait nous chi… dessus à n’importe quel moment (je sais que vous voyez de quoi je parle) le scénario se limitait à 3 PNJ rencontrés, une petite embuscade en vaisseau et une libération d’otage avec l’approche désirée.
Évidemment, ça ne s’est pas du tout passé comme prévu, et certains joueurs se sont retrouvés avec de la crimestat.
La partie continue tout de même, et nous emmène à la scène finale.
La nuit tombe sur la petite décharge de Daymar. Un Cyclone fait des rondes, on voit au loin ses phares fendre la nuit et tout est calme. Moi je joue le fameux scientifique à libérer. Je me suis donc posté dans une salle isolée en hauteur, que Hayweo (le 3eme PNJ) garde, lourdement armé.
Les joueurs finissent par arriver, ils sont environ six,  et le combat s’engage. Et ça charcle sévère dehors…   il y a beaucoup plus de tirs que prévu, en plus.
Et moi qui suis pacifique dans l’histoire… Vous vous souvenez quand je vous ai dit que certains avaient chopé de la crimestat ? Ben d’autres joueurs sont venus récupérer leur bounty et ça tire dans tous les sens. Les joueurs finissent tout de même par me récupérer sous les balles.
Vous vous souvenez que j’ai dit que CERTAINS avaient chopé de la crimestat ? Ben pas tous ! Et dans le combat, les bounty hunters tirent sur les mauvais bonshommes et chopent eux aussi de la crimestat. Ce qui a pour conséquence d’attirer d’autres bounty hunters venus chasser les premiers ! 

On se retrouve donc dans un chaotique duel à la mexicaine. Moi, le crew me maintient en vie. Ils me planquent dans un recoin et je vois les échanges de tirs. La tension est réelle, même pour moi. Et c’est à ce moment que je vais vivre la scène la plus kiffante que j’ai eu sur ce jeu. 

D’un coup on me dit : “Go go go”. Le véhicule d’extraction est arrivé et je cours vers la rampe tout droit, les balles passent littéralement tout autour de moi, c’est le chaos le plus complet. Un des mec qui courait un ou deux mètres devant prend une balle et tombe, je continue de courir ! Plus que 2 m… Plus qu’un… J’atteins le vaisseau, en me retournant je vois le reste du crew entrer derrière moi et le vaisseau décolle fissa, laissant les bountys s’entretuer.

Cette soirée était vraiment sympa pour moi, car je m’étais préparé à un rôle de PNJ. Mon but était que mes potes aient du fun avant tout. J’ai donc été happé, surpris, par cette scène finale, pris moi aussi dans l’histoire où j’en ai pris plein les mirettes.

Pour conclure, et avec le recul, si cette soirée reste aussi marquante (je vous ai clairement pas tout raconté… L’attaque des Griefers à GrimHex… Le crash du Carrack…) c’est que, malgré les bugs, ce n’est pas SC qui a supporté notre scénario, mais le contraire. Je veux dire, avec ces quelques pauvres briques de gameplay actuellement dans le Verse, le jeu a créé organiquement ces péripéties. C’est ce genre de choses que j’attends dans le futur et ce qui fait qu’après 8 ans à suivre le dev’ je ne me lasse pas.

Et comme il faut bien aider les copains à continuer les bonnes idées, laissez-moi vous poser une question chers lecteurs : “Et vous Citoyens ?”

-Salut Zanner  ! Tu peux te présenter rapidement ?

Salutations Citoyennes et Citoyens, IRL je me prénomme Alex, 29 ans. En ligne, je suis Zanner, accro aux JV depuis mes 10 ans. Passionné par les cultures de l’imaginaire, sur tous les supports possibles : Romans, Films, Séries, Jeux Vidéos, Jeux de Rôles, Jeux de Société, etc…

-Et depuis quand as-tu rejoint Star Citizen ?
Ma relation avec SC a débuté en 2017 avec un Pack Aurora, plus tard upgradé en Avenger. Des amis m’ont également offert un Esperia Talon. Vous l’aurez deviné, ma préférence est donc aux chasseurs qui offrent de bonnes sensations de pilotage. Depuis 2017, j’ai alterné plusieurs pauses et reprises en suivant le rythme des patchs. Le projet est un des plus prometteurs du moment dans le monde du jeu vidéo et peu importe la date de sortie définitive, je considère qu’il m’a déjà plus offert que beaucoup de jeux vite sortis et vite oubliés.

Okay, alors peux-tu nous raconter ton meilleur souvenir sur Star Citizen ?

Bien sûr. Grand amateur de Rôle Play, les events à petite échelle sont ce que je préfère sur le jeu. En 2020, la guilde Nothern Ships Company a organisé un event le temps d’une soirée ; les joueurs étaient une troupe de mercenaires engagée par une société obscure afin de retrouver un de ses employés, perdu sur un avant-poste de Ceilin.

Certains des membres de la guilde étaient postés en tant que PNJ en des points de Stanton tel que l’avant-poste en question ou encore GrimHex et nous orientaient à travers le système, de pistes en pistes. L’ambiance dans le Carrack était vraiment bonne tout en maintenant le filtre du RP, ce qui n’est pas toujours évident à faire cohabiter.

Je ne me rappelle plus d’où l’enquête nous a mené exactement mais nous avons finalement trouvé l’employé disparu, toujours joué par un membre de la guilde. Au moment de l’extraire du site, nous avons été attaqués par un Gladius et un Warden, nous empêchant complètement de rejoindre le C8 Pisces comme le plan l’avait prévu. L’opérateur qui faisait le lien entre les membres de l’équipage et la compagnie ne répondait plus, nous étions livrés à nous-même alors que les vaisseaux ennemis pilonnait notre position. De plus, des hommes au sol étaient apparus et un combat rapproché devint inévitable ; combat que nous avons remporté !
Nous avons alors improvisé une diversion en envoyant deux hommes dans des directions opposées, courant sous les balles ennemies. Pendant ce temps, l’objet de la mission était rapatrié en urgence vers le Carrack posé plus loin à l’aide d’un Rover. 

Bref, la mission fut un succès mais ce qui rend ce souvenir marquant n’est pas tant le déroulement de la mission, que le fait que le Gladius et le Warden et les autres bounty hunters présents n’étaient pas prévus dans l’organisation de l’évent, c’était en fait des joueurs attirés par les primes que nous avions récolté en abattant les hommes au sol mentionnés plus tôt, qui eux étaient bien incarnés par des membres de la guilde.

En résumé et pour finir, SC est un formidable outil proposé aux joueurs pour créer leurs propres histoires et j’ai hâte de voir comment la communauté s’appropriera les différentes évolutions à venir du jeu.

Note de l’auteur : Lorsque j’ai décidé d’organiser cet événement, la tâche fut bien plus complexe que prévu. Faire du jeu de rôle sur un jeu live, nécessite une connaissance parfaite de l’outil et un certain sens du timing. J’avais même dû faire quelques répétitions et repérages en amont avec les joueurs qui jouaient les PNJ.
Chaque PNJ et moi-même jouions plusieurs rôles, dans différents costumes à des endroits tout le temps différents, la soirée était donc assez stressante pour moi car je souhaitais offrir une véritable expérience à mes ami(e)s.
La scène finale était censée offrir à l’équipage du Carrack une rapide escarmouche au sol pour libérer le scientifique. J’avais même installé un Hammerhead vide au-dessus de la décharge pour donner l’impression que l’endroit était gardé.
Je n’aurais jamais pu deviner en quelle scène de guerre chaotique mon scénario allait se transformer en seulement quelques minutes.
Un grand merci à l’inattendu et au hasard !

Avez-vous une bonne histoire à partager ? Un souvenir mémorable ?
Contactez Geekinshort sur discord (Geekinshort#5151) ou par mail si vous voulez faire ça depuis le boulot sans vous faire griller sur discord par votre boss : [email protected]

Auteur

  • Geekinshort: Mineur de l’espace et Vanduulophobe éhonté, modérateur de SC France. Venez me raconter vos meilleures histoires sur Star Citizen ! #J’♥LeRSIOrion

Article précédentRed Festival 2952
Article suivantPromotions et récompenses des abonnés pour le mois de février 2022

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici