Heureux Luminalia à tous.

Bienvenue dans un Far From Home festif.

C’est Ol ’Jegger et j’espère que vous m’entendez haut et fort. Commençons par allumer la lampe Luminalia. Et… nous y voilà. Luminalia est officiellement en cours, ce qui signifie que je n’arrêterai pas cette transmission tant que cette lampe n’aura pas consommé toute son huile. Si vous vous demandez combien de temps cela prendra-t-il? Je n’en ai aucune idée. Votre hypothèse est aussi bonne que la mienne.

J’ai eu ce truc il y a longtemps dans un vaisseau magasin garé à coté de la flottille de Yulin. Je suis content d’être entré parce que je n’ai jamais revu ce vaisseau là-bas, et j’avais l’habitude de faire le minimum de courses sur la flottille. Bien sûr, le marchand ne savait pas grand-chose sur la lampe, sauf qu’elle ne fonctionne pas avec les gousses d’huile neuves habituelles, mesurées à exactement deux jours ou, environ, 34 000 battements je pense. Eh bien, cette lampe est plus ancienne, peut-être même usinée à la main. Je ne peux pas vraiment dire et aucun Banu a qui j’ai demandé ne semble savoir. Quoi qu’il en soit, je dois remplir ce truc avec de l’huile réelle, donc le timing n’est pas aussi prévisible. Le brûleur est dimensionné pour contenir suffisamment de combustible pour deux jours, mais la qualité de l’huile est également un facteur. Croyez-moi, j’ai acheté des trucs pourris qui ont à peine brûlés une journée. Il ne restait même pas assez pour une recharge et laissez-moi vous dire que les épurateurs atmo n’étaient pas très heureux de la fumée que ces trucs rejetaient. C’est pourquoi je n’achète jamais ces choses que dans l’espace Banu où toute l’âme est dédiée à faire les choses correctement. Au fil des ans, j’ai fini par préférer ne pas savoir exactement combien de temps cette chose restera allumée. Il y a quelque chose de bien à ne pas avoir d’horaire fixe et à laisser les choses se dérouler à leur rythme. J’ai trouvé que c’était vrai pour Luminalia et la vie.

Heureux de vous voir vous joindre à moi pour les festivités, mais aucune promesse que je serai éveillé ou sobre pendant toute la durée. En parlant de… la joie des fêtes de cette année sera une joyeuseté du système Soles. J’ai récupéré une bouteille de leur mezcal premium lors d’une récente course à Cassel. Je ne l’ai jamais eu auparavant, mais vous me l’avez recommandé. Je pensais que quelque chose avec plus de mordant serait mieux après la débâcle de l’année dernière avec cette bouteille d’Atlas Nouveau. En espérant me mettre un peu mieux cette fois-ci. Même tranché quelques oza frais à sucer entre les gorgées.

Sur cette note, laissez-moi lever un verre. A tous ceux qui passent ces vacances comme moi… seuls dans la dérive. Et rappelez-vous toujours, nous sommes une seule âme. À votre santé!

Oohhh, j’aime ça. Beaucoup de pied, finition propre. Et il y a cette chaleur qui se précipite de ma tête à mes orteils. Attendez, donnez-moi une seconde, je vais placer cette bouteille un peu plus loin. Je ne veux pas rendre le remplissage de mon verre trop facile. C’est ce qui m’a causé des problèmes l’année dernière et qui m’avait inspiré à sortir la guitare. Encore une fois, mes excuses à tous ceux qui ont assisté à cette jam session d’improvisation. Ce n’était pas ma meilleure heure, mais bon sang, qui en a déjà eu une après avoir vidé une bouteille de vodka par eux-mêmes.

Merci à tous ceux qui ont envoyé des questions. J’en ai tout un tas ici auxquelles je vais répondre pendant que nous célébrons. Commençons par celui de Mara, qui demande «comment pouvez-vous tant aimer Luminalia alors que vous êtes clairement une créature solitaire?»

Le paradoxe est clair, n’est-ce pas? Si vous savez quelque chose sur moi, c’est que mon activité préférée est de dériver dans le noir seul à bord du Shana. Non pas que je n’aime pas les autres. Je suppose que cela ne me dérange pas d’être aussi solitaire que les autres. Je ne peux pas expliquer pourquoi, je viens de le faire. Pourtant, je veux toujours, en fait, avoir besoin de me connecter avec les gens. Que ce soit en personne lors d’une livraison ou avec vous en discutant ici. Autant j’aime ma solitude, autant vous ne pouvez pas dériver seul toute votre vie. Luminalia me le rappelle chaque année.

À l’époque où les gens m’appelaient Jegger, j’aimais Luminalia pour différentes raisons. Je dirigeais Eimi à l’époque, un vieille Aurora CL dans lequel j’ai mis trop de temps et trop de crédits. Mais, il était à moi, alors je l’ai rendue plus rapide et plus silencieuse que ce que les gens attendaient. Et elle m’a sorti des ennuis, eh bien … la plupart du temps.

Quand j’ai eu Eimi, je n’étais pas doué pour rechercher des itinéraires ou lire des rapports de criminalité récents pour le système que je traversais. J’était particulièrement mauvais à ce sujet pendant Luminalia. Parce qu’au lieu de célébrer, je travaillais dur et je voyais combien de livraisons urgentes à prix élevé je pouvais livrer avant que les prix ne reviennent à la normale.

Au cours de l’un de ces «trajets des fêtes», comme j’avais l’habitude de les appeler, j’ai découvert que je n’étais pas le seul à profiter de toutes les livraisons supplémentaires. J’ai été arraché d’un QT en route vers une station spatiale de Magnus. J’ai tout de suite su que j’avais de gros ennuis. Le radar d’Eimi a été inondé de vaisseaux fonçant dans notre direction. Elle pouvait courir, et elle pouvait se cacher, mais elle ne pouvait pas affronter une flotte de gens avec de mauvaises intentions toute seule.

J’ai immédiatement spool le QD, mais l’un d’eux s’est suffisamment rapproché pour amortir le signal. J’aurais dû appeler à l’aide sur-le-champ, ou essayer de négocier la remise de la cargaison. Mais au lieu de cela, j’ai paniqué et j’ai demandé à Eimi de les distancer. Je ne sais pas pourquoi j’ai pensé que c’était le bon choix à l’époque, mais c’est ce que j’ai fait. Pour chaque attaque que j’ai évité, une autre a trouvé sa marque. Il ne fallut pas longtemps avant que les boucliers d’Eimi ne soient presque complètement déchiquetés. Je savais que je ne durerais pas beaucoup plus longtemps alors je suis devenu désespéré et j’ai fait la chose la plus stupide possible: j’ai fait virer de bord Eimi et je suis allé à l’attaque.

Je pensais que je n’avais pas à tous les combattre. Juste le salaud avec le brouilleur quantique. J’avais remarqué qu’un vaisseau ne me poussait jamais mais volait comme un fou pour rester près. Je pensais que ce devait être celui qui gardait mon QD verrouillé, alors je l’ai ciblé et j’ai libéré tout ce que j’avais. Je me rappel avoir vu son bouclier étinceler et flamboyer, mais je n’ai aucune idée de l’état dans lequel je l’ai laissé. J’ai juste plongé Eimi et poussé autant de puissance que possible vers ses moteurs.

Cela a donné un temps à Eimi pour prendre de la distance, puis a activer le QD. Je n’ai jamais été plus soulagé de l’entendre tourner. Je me suis verrouillé sur la destination la plus proche et j’espérais qu’il pourrait se calibrer avant d’être réduit en morceaux. Honnêtement, je ne sais pas comment Eimi a réussi, mais nous sommes sortis de QT avec à peu près tous les capteurs d’avertissement possibles qui me criaient dessus. Eimi boita jusqu’à l’aire d’atterrissage d’une station spatiale proche et gémit quelque chose de féroce quand je la déposai. Même si ce n’était pas là où je devais faire ma chute, aucun de nous n’était en état de continuer. Alors je suis sorti d’Eimi, je suis entré et j’ai trouvé le premier bar.

Ce n’est que lorsque j’ai franchi la porte que je me suis souvenu que c’était encore Luminalia. L’endroit était rempli de gens ivres qui trébuchaient sur eux-mêmes pour m’accueillir personnellement et me filer des boissons. J’ai presque fait demi-tour et j’avais envie de repartir. Les grands groupes ne sont vraiment pas mon truc et être coincé avec des gens jusqu’à la fin des vacances n’était pas ce que j’avais en tête. Mais ni l’un ni l’autre ne remontaient dans Eimi et ne faisaient face à tout ce qui pourrait m’attendre là-bas. Contre tous les os de mon corps, je suis resté. Il ne fallut pas longtemps avant que je sois déchiré à juste titre et que je me réjouisse de la façon dont je me suis retrouvé là-bas. C’est alors que le propriétaire du lieu a commencé une collecte pour payer les réparations d’Eimi. Je leur ai dit que j’étais très reconnaissant mais que je ne pouvais pas accepter un cadeau aussi extravagant. C’était moi qui m’étais attiré des ennuis et ce serait moi qui m’en sortirais. N’oubliez jamais la réponse de l’hôte: «Pas aujourd’hui. Aujourd’hui, nous sommes tous une seule âme et nous veillons les uns sur les autres.  » Je suppose que pour répondre à votre question, Mara, j’adore Luminalia parce qu’elle fait ressortir le meilleur des gens et nous rappelle à tous que nous sommes connectés. Quelque chose que vous ne devez jamais oublier, surtout lorsque vous voyagez seul.

Oh, si quelqu’un se demande, ce que j’avais du donner comme cadeau au groupe que j’avais rejoins, je devais leur dire une blague. Merde, qu’est-ce que c’était encore? Difficile de s’en souvenir. Peut-être qu’un peu plus de ce mezcal m’aidera Mais ce que je n’oublierai jamais de ce jour, c’est vraiment d’apprendre que nous sommes tous une seule âme. Connecté d’une manière que nous ne comprendrons jamais. Affectant toujours le monde qui nous entoure et quiconque est pris dans notre sillage.

Regardez moi. A faire un long récit décousu et poétique, et j’ai à peine touché ma boisson pour l’instant. Laisse-moi juste… hein. Cette bouteille fuit ou quoi ?

Bref, pourquoi pas une petite surprise? En tant qu’hôte, je vous ai déjà offert une histoire un peu embarrassante. Maintenant que diriez-vous d’une chanson? Je jure que j’ai pratiqué. J’ai même appris moi-même quelques chants de Luminalia.

Laisse-moi juste gratter ma guitare.

accord dissonant

J’aurais probablement dû l’accorder avant …

la guitare se désaccorde encore plus

Donnez-moi juste un moment …

Auteur

Article précédentStar Citizen : Bonus de parrainage Alpha 3.12
Article suivantTribune : À quoi s’attendre sur Star Citizen en 2021

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici