ALAN : Bienvenue à Empire Report. Je suis Alan Nuevo.

BECK : Et je suis Beck Russum. Nous commençons par une intrigue politique à New York où un communiqué de presse surprise a annoncé que Chakir Cubero, le conseiller principal de l’Imperator Addison au Sénat, va quitter l’administration avec effet immédiat. Son départ soudain a surpris beaucoup de monde, y compris un groupe de sénateurs qui ont ajourné leur conférence de presse sans faire de commentaires lorsqu’un journaliste a annoncé la nouvelle.

ALAN : Avec des décennies d’expérience de travail avec le Sénat et de navigation dans ses eaux politiques, Chakir Cubero était considéré comme un défenseur et un allié clé de l’administration, en particulier après son récent succès auprès des sénateurs pour accélérer la diffusion de la technologie de régénération à travers l’empire. Aucune explication n’a été donnée pour son départ.
BECK : Irma Adey est ici pour discuter de la façon dont le départ de Cubero pourrait affecter l’administration Addison et sa relation avec le Sénat. Qu’avez-vous entendu de la ville de New York ?

IRMA ADEY : Officiellement, pas grand chose. Il y a eu un silence radio pour l’administration et M. Cubero personnellement. Les fonctionnaires de l’administration ont confirmé la nouvelle mais ont refusé de fournir tout autre commentaire. Il y a beaucoup de rumeurs qui circulent, mais je n’ai pas encore été en mesure de les confirmer.
BECK : Donc les gens sont clairement en ébullition à ce sujet. Que pouvez-vous dire à ce sujet ?

IRMA ADEY : Eh bien, il est clair que peu de gens savaient que cela allait arriver. Tout ce que j’ai entendu est soit une confusion sur ce qui s’est passé exactement, soit une inquiétude sur ce qui va arriver.
BECK : Puisque les détails derrière le départ de Cubero sont obscurs, concentrons-nous sur les préoccupations. Pourquoi le départ de Cubero est-il inquiétant pour certains ?

IRMA ADEY : C’est vu comme un signe de détérioration des relations entre l’administration Addison et le Sénat. Cubero était très apprécié au Sénat et a travaillé dans ces couloirs pendant des décennies. Il a passé des années comme conseiller de la sénatrice Alisa Lee avant de rejoindre l’administration Costigan en tant que premier conseiller sénatorial, poste qu’il a conservé lorsque l’Imperator Addison est entré en fonction.
BECK : Il était l’un des membres les plus haut placés de l’administration Costigan à rester avec l’Imperator Addison, si je me souviens bien.

IRMA ADEY: Je crois. Son choix avait du sens pour les deux parties. Cubero a des amis et des confidents à travers tout le spectre politique et est considéré comme un agent politique honnête mais rusé. Il était considéré comme quelqu’un qui pouvait potentiellement construire une coalition de sénateurs pour soutenir le programme de l’Imperator,
Il avait vraiment le don de rassembler les gens. Dans une interview que j’ai faite avec l’Imperator Costigan, il a dit que Cubero était essentiel pour faire passer HuXa au Sénat.

IRMA ADEY : C’est exact. Cubero s’est assis avec chaque sénateur, même ceux qui étaient ouvertement hostiles à l’idée, et a discuté de l’accord HuXa dans les moindres détails avec eux. Beaucoup ont vu la décision de l’Imperator Addison de garder Cubero comme un signe qu’elle était sérieuse dans sa recherche de moyens pour travailler avec le Sénat.
BECK : Comment voyez-vous cette décision maintenant ?

IRMA ADEY : Honnêtement, il est trop tôt pour le dire. Cubero a été essentiel pour obtenir l’adhésion des sénateurs à l’expansion rapide de la technologie de régénération, mais n’a pas réussi à rallier beaucoup de soutien pour d’autres aspects de l’ambitieux programme de l’Imperator, y compris les votes nécessaires pour confirmer Nyahuoaōng T.yi comme prochain ambassadeur de l’UEE auprès de l’Empire Xi’an.
BECK : Avec le départ de Cubero, sait-on qui pourrait gérer les relations avec le Sénat pour l’administration Addison ?

IRMA ADEY : D’après ce que j’ai entendu, Jesse Baigent, le chef de cabinet de l’Imperator Addison, assumera ces responsabilités pour le moment.
M. Baigent, bien sûr, est aussi le mari d’Imperator Addison et l’un des architectes de la campagne réussie d’Imperator.

IRMA ADEY : Il est aussi devenu un membre de l’administration extrêmement polarisant. Certains l’ont décrit comme inflexible et facile à énerver. Une personne m’a dit que Baigent est quelqu’un qui préfère démissionner plutôt que de faire des compromis sur sa conception. Ses défenseurs, eux, affirment que ses tactiques dures sont nécessaires pour réaliser le programme de l’Imperator Addison et secouer les normes politiques qui favorisent les puissants.
BECK : Vous avez précédemment rapporté que Baigent et Cubero se sont souvent affrontés, notamment sur la façon de gérer la nomination de Nyahuoaōng T.yi.

IRMA ADEY : C’est exact. Cubero voulait consulter le Sénat sur cette nomination controversée et construire une coalition de soutien avant de l’annoncer officiellement. Mais Baigent n’était pas d’accord et a convaincu l’Imperator de tenir une conférence de presse présentant Nyahuoaōng T.yi comme le candidat avant d’en informer le Sénat.

La façon dont le processus de nomination a été géré n’a pas rendu l’administration sympathique au Sénat.

IRMA ADEY : Ce qui est un énorme, énorme handicap pour l’Imperator Addison puisqu’elle s’est présentée en tant que candidate indépendante. Le fait de ne pas avoir à conformer ses idées à la plateforme d’un parti était un avantage évident pendant la campagne, mais ne pas avoir de base de soutien lui fait du tort maintenant.
BECK : Difficile de faire en sorte que le Sénat examine votre programme si personne ne le soutient.

IRMA ADEY : Exactement, mais laissez-moi être claire, l’Imperator Addison a ses défenseurs au Sénat. Il n’y a juste pas assez de soutien pour construire une coalition qui pourrait faire passer ses politiques. Et, maintenant que Cubero est parti, il semblerait que la création d’une coalition soit devenue encore plus difficile.
BECK : Alors, quelle est la prochaine étape pour l’administration et le Sénat ? Y avait-il des points positifs potentiels en se séparant de Cubero ?

IRMA ADEY : Nous verrons bien. La plus grande question pour l’administration semble être de savoir si Jesse Baigent ajoutera la gestion des relations avec le Sénat à ses fonctions ou s’ils ont quelqu’un d’autre en tête pour ce rôle. Du côté du Sénat, la commission des sciences et de la technologie devait entamer cette semaine un débat sur l’opportunité de modifier les lois actuelles sur l’IA pour permettre une recherche limitée.
Une promesse majeure de la campagne d’Addison qui n’a pas encore gagné beaucoup de terrain au Sénat.

IRMA ADEY : Et il semble maintenant qu’il faudra attendre un peu plus longtemps, car j’ai entendu dire que le débat a été retiré de leur programme. J’ai contacté plusieurs membres de la commission mais personne n’a voulu faire de commentaire sur la raison de ce report ou sur la date à laquelle il pourrait être reprogrammé.
BECK : Irma, merci comme toujours pour vos idées. Je suis sûr que nous vous parlerons davantage dans les jours à venir, au fur et à mesure que les détails concernant le départ de Chakir Cubero de l’administration se préciseront.

ALAN : Nous devons faire une petite pause publicitaire. A notre retour, nous rendrons visite à Nemo où les responsables locaux d’Ergo ont publié un rapport inquiétant sur la sécurité et l’intégrité structurelle de plusieurs des plateformes les plus peuplées du monde aquatique.
BECK : Cela et plus encore au retour de Empire Report.

Auteur

Article précédentProgramme de la semaine du 17 janvier 2022
Article suivantRapport mensuel de novembre et décembre 2021

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici