Bienvenue à nouveau au débat final sur les candidats Imperator de 2950. Je suis la modératrice d’aujourd’hui, Rachel Yevin de New United. Ce débat est divisé en segments consacrés à un sujet spécifique afin que chaque candidat puisse aborder la question et répondre à ce qui est dit.

Les cinq candidats ont déjà discuté de leurs différentes politiques du Premier Acte et ont tenu un débat animé sur la manière d’assurer la sûreté et la sécurité de l’empire. Passons maintenant à un sujet qui n’a encore été abordé dans aucun des débats précédents: Synthworld.

Annoncé en 2872 par Imperator Corbyn Salehi, le Synthworld, officiellement connu sous le nom de Project Archangel, est un projet de recherche multidisciplinaire visant à voir si l’UEE pourrait construire une planète habitable à partir de zéro dans le but de retirer la technologie de terraformation destructrice pour l’environnement. Près de 80 ans plus tard, l’empire continue de dépenser beaucoup pour le projet. Bien que des progrès aient été réalisés, la portée du projet est telle que certains scientifiques ne sont toujours pas sûrs que son objectif ultime soit possible.

Commençons par vous, Candidate Sharrad, car vous êtes le seul à ce stade à demander un gel immédiat du financement de Synthworld. Quel serait l’avenir de Synthworld dans une administration Sharrad?

Illyana Sharrad (U) : Eh bien, Rachel, à court terme, j’appuirais sur le bouton pause de Synthworld et je demanderais un examen approfondi pour répondre à la question que tout le monde a à l’esprit: ce projet est-il même possible? Mon administration voudrait que cette question réponde par un «oui» retentissant avant d’accorder un autre crédit aux contribuables.

Titus Costigan (U) : Je trouve étrange que la candidate Sharrad soit si préoccupée par le financement de Synthworld maintenant alors qu’elle était haut-secrétaire au cours des huit dernières années. Si elle était vraiment préoccupée par le coût de Synthworld, pourquoi n’a-t-elle pas déjà demandé un tel examen? Corrigez-moi si je me trompe, mais cela relève certainement de votre compétence.

Illyana Sharrad (U) : Je sais que le candidat Costigan est nouveau en politique, mais je ne pensais pas devoir lui rappeler les devoirs d’un haut-secrétaire. J’ai fidèlement exécuté la vision actuelle de l’Imperator pour l’empire. J’ai beaucoup appris en travaillant avec votre père et j’ai l’intention de mettre cette expertise au service de mon élection pour guider l’empire dans une direction plus responsable sur le plan financier.

Titus Costigan (U) : La suspension du financement de Synthworld libère également des crédits considérables pour que la candidate Sharrad paie tous les projets d’infrastructure qu’elle a promis pour convaincre les électeurs. Sans ces fonds de Synthworld, sa principale promesse de campagne s’effondre. Ce n’est pas une position politique fondée sur une conviction profonde de limiter les dépenses publiques incontrôlables, c’est simplement de la politique.

Illyana Sharrad (U) : Je pense que c’est une déformation flagrante de ma position.

Titus Costigan (U) : Je fais simplement valoir un point qu’elle préférerait que les électeurs ne tiennent pas compte. La pièce maîtresse de sa campagne n’est possible que si elle détourne le financement de Synthworld. Sinon, comment son administration pourrait-elle se permettre de nouveaux projets d’infrastructure dans chaque système? Elle n’a jamais fourni de réponse claire aux électeurs et a même esquivé la question pendant la partie du premier acte de ce débat.

Paul LeSalle (C) : Permettez-moi d’intervenir car le temps est limité et les candidats universalistes se disputeraient sans cesse sur la couleur du ciel s’ils pensaient que leur position pouvait siphonner quelques voix de l’autre.

Abstenons-nous de tout commentaire personnel et recentrons la conversation sur Synthworld.

Paul LeSalle (C) : Mes excuses. Maintenant, en ce qui concerne Synthworld, mon plan appelle à fixer des jalons concrets que le projet doit respecter afin de continuer à recevoir des crédits pour les contribuables; il doit produire des progrès durables ou s’arrêter. En ce qui concerne les plans de mes adversaires, je ne peux pas croire que je doive énoncer l’évidence ici, mais dans l’improbable chance qu’il y ait une administration Sharrad, ils ne pourraient pas simplement «mettre en pause» le projet et détourner des fonds vers d’autres projets. Un appui sénatorial écrasant serait nécessaire pour valider une telle initiative. Je suis sûr que quelqu’un dans la campagne de Costigan l’a dit au candidat lorsqu’il étudiait comment le gouvernement fonctionne réellement.

Titus Costigan (U) : Oui, je n’ai pas l’expérience politique de première main qu’ont certains de mes adversaires mais je suis loin d’être un étranger dans ce monde. J’ai vu Kelos Costigan diriger magistralement cet empire à travers des temps difficiles. Je suis le seul candidat de cette course à pouvoir prétendre apporter le point de vue d’un étranger au poste tout en étant intimement familier avec ce qu’il faut pour faire le travail.

Pour nous garder sur la bonne voie, comment cette perspective a-t-elle façonné votre politique Synthworld?

Titus Costigan (U) : Eh bien, Rachel, contrairement au candidat LeSalle qui veut tout débrancher au premier revers ou au candidat Sharrad, qui cherche à tuer le projet carrément –

Illyana Sharrad (U : C’est une autre fausse déclaration. Mon objectif est de m’assurer que le projet est réalisable avant qu’il ne saigne cet empire à sec.

Titus Costigan (U) : Ma politique atteindrait le même objectif sans infliger de graves dommages économiques à ceux qui gagnent leur vie en travaillant sur Sythworld ou en lui livrant des fournitures.

Mira Ngo (T) : Je voudrais savoir exactement comment le candidat Costigan compte faire ça?

Titus Costigan (U) : Pour commencer, je continuerais le développement de Synthworld mais rendrais l’ensemble du processus plus transparent. Cela signifie une comptabilité claire de l’endroit où chaque dernier crédit est dépensé, ainsi que des mises à jour publiques fréquentes et détaillées sur le développement du projet, afin que des experts extérieurs au gouvernement puissent suivre les progrès et nous tenir responsables. Trop de gens voient Synthworld comme une boîte noire. L’argent entre, mais tout ce qui ressort, ce sont les revendications des personnes associées au projet selon lesquelles il devrait continuer. Je veux faire la lumière sur ce qui se passe pour que toute personne intéressée, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du gouvernement, puisse voir que les récompenses en valent la peine.

Mira Ngo (T) : Donc, votre politique est essentiellement le statu quo. Maintenir le financement, mais exiger plus de transparence sur ce que le projet fait réellement. Ne craignez-vous pas que des pouvoirs extérieurs à l’UEE ou du secteur privé puissent utiliser ces informations pour concevoir des systèmes similaires? Dévaluer essentiellement la technologie propriétaire que les contribuables de l’UEE ont financée?

Titus Costigan (U) : Les protocoles de sécurité resteraient évidemment en place pour les parties classifiées du projet.

Mira Ngo (T) : qui couvre actuellement la plus grande partie, c’est donc des informations filtrées. Pas une image complète. J’ai siégé à un comité sénatorial qui s’est penché sur cette question précise et je vous assure qu’il devient très facile de justifier de tout restreindre.

Titus Costigan (U) : Je connais le travail de ce comité et je sais que les résultats ont été hautement politisés.

Mira Ngo (T) : C’est un peu exagéré. Le comité n’était pas d’accord sur les détails qui devraient être communiqués publiquement pour les raisons que je viens de mentionner.

Titus Costigan (U) : Et d’après mes conversations avec les autres sénateurs impliqués, on peut faire davantage pour accroître la transparence et la confiance du public dans le projet.

Paul LeSalle (C) : N’oublions pas que le candidat Costigan compte de nombreux amis et associés qui aimeraient savoir exactement ce qui s’y développe. Un coup d’œil à sa liste de donateurs de campagne devrait donner aux électeurs une idée de qui sa politique est vraiment adaptée.

Titus Costigan (U) : J’apprécie cette implication. Le candidat LeSalle ne semble pas pouvoir me débattre sur les mérites de ma proposition, il doit donc recourir à une autre attaque personnelle.

Mira Ngo (T) : Très probablement parce que sa position est essentiellement la même que celle du candidat Costigan.

Pour être juste, tout le monde ici, à l’exception du candidat Sharrad, soutient le financement continu du projet mais exige une meilleure surveillance. Les différences concernent la manière dont chacun de vous compte atteindre cet objectif.

Mira Ngo (T) : En ce qui concerne le plan du candidat LeSalle, les délais avec des punitions drastiques sont bons pour deux choses, un travail bâclé et précipité et aider les politiciens à avoir l’air dur. Mon plan appelle à la création d’un groupe de travail pour définir le projet en phases réalisables. Concentrons nos efforts sur ce dont nous avons besoin maintenant et allons de l’avant à partir de là. Je crois en la vision exprimée par l’Imperator Salehi, je veux juste m’assurer qu’elle est soutenue par un plan adapté aux besoins du 30ème siècle.

Candidat Addison, vous n’avez pas encore rejoint cette conversation. Comment Synthworld s’inscrit-il dans votre programme axé sur la promotion de l’innovation scientifique?

Laylani Addison (I) : Je pense que l’écoute est une partie vitale de toute conversation, Rachel. Après avoir entendu ce que mes adversaires ont à dire, je reste attaché au développement de Synthworld et je pense qu’il s’agit d’une entreprise qui en vaut la peine même si l’objectif de construire un monde habitable n’est jamais atteint. En fait, j’augmenterais le financement de ce projet.

Illyana Sharrad (U) : C’est juste… Pourquoi suis-je la seule candidate à craindre que le prix exorbitant de Synthworld puisse endommager irrémédiablement cet empire?

Laylani Addison (I) : Je ne parlerai pas au nom des autres candidats mais le coût est définitivement dans mon esprit. Le budget doit être un facteur, mais nous ne devons pas avoir peur de ce défi, nous devons trouver des moyens de surmonter les obstacles financiers. C’est pourquoi je collaborerais avec les scientifiques et ingénieurs en charge de Synthworld pour prioriser la technologie qui pourrait avoir des applications en dehors du projet. Plus tôt nous pourrons mettre les avancées technologiques développées par l’équipe Synthworld entre les mains des gens, plus vite chacun profitera de son travail et en verra l’importance.

Titus Costigan (U) : Devrait-il vraiment s’agir d’un petit groupe d’ingénieurs qui décide de ce qui vaut la peine pour l’humanité? Mon appel à une transparence totale permettra au marché libre de faire ce qu’il fait le mieux et d’innover.

Mira Ngo (T) : Oui, bien sûr. Parce que nous savons tous que les intérêts des entreprises ont toujours à cœur les meilleurs intérêts de l’Empire … Et même si j’applaudis le dévouement du candidat Addison à soutenir la recherche scientifique, je ne crois pas que verser plus d’argent dans Synthworld en ce moment soit bon pour l’empire ou aura le effet qu’elle désire.

Laylani Addison (I) : Peut-être pas. Mais il y a aussi une chance que la recherche mène à une découverte inattendue qui change le cours de l’histoire. Si vous vous souvenez, c’était un court-circuit dû à une erreur de câblage qui a conduit à la découverte du champ de Chan-Eisen et a finalement déverrouillé la science derrière les commandes quantiques.

Illyana Sharrad (U) : Je suis désolée, vous souhaitez augmenter le financement de Synthworld dans l’espoir que cela mènera à une percée inattendue?

Laylani Addison (I) : Je souhaite augmenter le financement du projet dans l’espoir qu’il atteindra le résultat souhaité. Mais je soutiens que même si un monde plein et habitable n’est jamais construit, cet investissement pourrait valoir la peine pour d’autres innovations.

Paul LeSalle (C) : C’est tout un pari à prendre avec l’argent des contribuables.

Laylani Addison (I) : Et c’était un pari quand Nick Croshaw a volé dans ce premier point de saut ou quand le sénateur terrien Akari a défié les Messers pour négocier la paix avec les Xi’an. Cet empire a été construit par des audacieux, par des gens prêts à jouer leur vie et leurs moyens d’existence pour notre bien à tous. Je ne suis pas aveugle aux problèmes auxquels nous sommes actuellement confrontés, mais je ne laisserai pas non plus la peur m’empêcher de poursuivre de nouvelles idées qui pourraient mener à de nouveaux horizons extraordinaires et inattendus.

Titus Costigan (U) : Cela, je le crois, compte tenu de votre soutien à une recherche accrue sur l’IA malgré les appels de certains des meilleurs scientifiques de l’empire selon lesquels cela serait imprudent et potentiellement dangereux.

Laylani Addison (I) : Au cours de la section du premier acte du débat, j’ai expliqué en détail pourquoi il était logique de soutenir une recherche accrue, je ne me répéterai donc pas ici. Au lieu de cela, j’utiliserai ce moment pour annoncer qu’une administration d’Addison financerait également un programme pour rechercher et, espérons-le, trouver l’Artemis. Cela fait des siècles que ce gouvernement n’a pas fait un effort concerté pour découvrir ce qui est arrivé aux braves âmes à bord de ce navire après leur disparition en 2232. Notre technologie et notre compréhension de l’univers plus large ont suffisamment avancé pour justifier une autre enquête sur ce qui s’est passé.

Illyana Sharrad (U) : L’élection du candidat Addison à l’Imperatorhip fait-elle en quelque sorte de l’argent une ressource infinie?

Titus Costigan (U) : Ce sera peut-être l’une des découvertes de Synthworld. Une machine qui aide les candidats à payer pour des propositions absurdes. Quelque chose que vous pourriez utiliser vous-même, candidate Sharrad.

Mira Ngo (T) : Oubliez le coût de la traque de cette IA voyou, qu’en est-il du risque pour l’humanité? Il semble que malgré les affirmations de la candidate Addison au contraire, elle a l’intention d’inaugurer l’ère de l’IA quoi qu’il arrive. Cinq mille sont morts quand l’Artémis a été perdu, combien d’autres mourront quand il sera retrouvé?

Laylani Addison (I) : Vous avez une position complètement réactionnaire. Pour ma part, j’avais pensé que Candidate Ngo comprendrait qu’un changement de perspective et de concentration est exactement ce dont cet empire a besoin. Ce raisonnement n’est-il pas aussi en partie derrière votre promesse de déplacer la capitale de l’UEE vers Terra, candidate non gouvernementale?

Mira Ngo (T) : Parmi beaucoup d’autres. Encore une fois, j’apprécie votre point de vue unique et j’apprécierais votre contribution sur une multitude de sujets si j’étais élu, mais je sais aussi, depuis mes décennies au Sénat, que le travail d’un élu est de prendre en compte autant de facteurs que possible, même ceux qui sont très importants. peu probable. Vous ne pouvez pas simplement choisir vos politiques, car elles semblent être des choses intéressantes à faire.

Illyana Sharrad (U) : Merci à la candidate Ngo d’avoir injecté un peu de raison dans ce débat. Le candidat Addison et le candidat Costigan sont tous deux nouveaux dans l’arène politique et semblent croire que l’inexpérience est une bonne chose, mais voir comment les deux ont géré leur campagne m’inquiète et me rappelle une de mes citations préférées: «Un expert est quelqu’un qui a vu les pires erreurs donc ils ont les connaissances nécessaires pour les éviter à l’avenir». Avec l’UEE actuellement engagée dans une guerre vicieuse avec les Vanduul, la hausse des taux de criminalité et des budgets gouvernementaux gonflés, ce n’est pas le moment de confier cet empire à quelqu’un qui ne sait pas intimement comment le gouverner.

Paul LeSalle (C) : En tant que personne la plus politiquement expérimentée sur cette scène, je dis: «écoutez, écoutez».

Titus Costigan (U) : Et donc ont été les plus impliqués dans tous les problèmes que nous avons aujourd’hui. Pourquoi devriez-vous être autorisé à corriger les erreurs que vous avez vous même causé? Je dis qu’une nouvelle voix est exactement ce dont le gouvernement a besoin à l’heure actuelle. Pas plus d’idées périmées.

Laylani Addison (I) : Une nouvelle voix qui est le fils de l’actuel Imperator… Eh bien, je suppose que si vous êtes satisfait de l’état actuel de cet Empire, alors il est clair quels candidats sont pour vous. Mais si vous pensez que plus est possible, si vous pensez que nous pouvons être meilleurs et faire les choses différemment, alors je suis le choix clair.

Nous devons faire une pause publicitaire, mais lorsque nous reviendrons, la discussion se tournera vers l’économie. Le débat final de l’élection de 2950 se poursuivra juste après cela.

Auteur

  • Rédacteur en chef pour WormHole Tribune : À travers ce journal, nous souhaitons parler de tous les sujets liés à l’univers de Star Citizen. Bien qu’il couvre l’actualité autour du développement, sa vocation réelle est surtout de couvrir le contenu créé par les joueurs eux-mêmes : conflits, politique, diplomatie, guerres de territoires.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici