Congress Now

Session AutoScript


Épreuve et admission – Archiviste Yates (#57573BDF)


2951-17-08_16:40 – Début de l’extrait de transcription


PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys.) : Mesdames et messieurs, veuillez vous installer. Nous avons encore beaucoup de choses à faire. Il reste trois sénateurs qui souhaitent commenter la nomination de Nyahouaōng T.yi comme prochain ambassadeur de l’UEE auprès de l’Empire Xi’an avant que nous ne passions au vote.

Le président reconnaît la sénatrice Mira Ngo de Terra. Vous avez la parole.

SENATEUR MIRA NGO (T-Terra-Terra Sys) : Merci, Président Madrigal. Je trouve que c’est un immense honneur d’exprimer mon soutien en faveur de la nomination de T.yi. Non seulement parce que, en tant que Xi’an, sa confirmation serait un jalon historique pour l’UEE, mais aussi parce que T.yi incarne ce qui fait la grandeur de cet empire. La preuve vivante que peu importe qui vous êtes ou d’où vous venez, si vous travaillez dur et que vous vous consacrez au service de l’UEE et de son peuple, alors tout est possible. Durant toutes mes années en tant que Sénateur, je n’ai jamais rencontré un candidat ambassadeur Xi’an aussi qualifié que T.yi. Non seulement en raison de ses connaissances inégalées et de sa compréhension de la langue et de la culture Xi’an, mais aussi parce que sa longue et illustre carrière l’a parfaitement préparé à ce moment.

Alors que T.yi a modestement évoqué ses qualifications uniques, permettez-moi d’utiliser mon temps pour expliquer moins humblement pourquoi il n’y a aucun doute dans mon esprit quant à la raison pour laquelle nous devons approuver cette nomination. La vie exceptionnelle de T.yi a commencé dès sa naissance à Brahja. Sa maison familiale était l’une des rares résidences Xi’an situées dans l’UEE et non sur des terres désignées comme territoire souverain Xi’an dans le Pacte de la ligne Perry. Il est issu d’une lignée de traducteurs très respectés, qui veillaient à ce que les contrats juridiques inter-espèces respectent les lois des deux empires et ajoutaient souvent un langage exigeant pour tenir compte des différences culturelles qui pouvaient poser problème si elles n’étaient pas comprises par les deux parties. Cela a inculqué à T.yi, dès son plus jeune âge, l’importance des détails et lui a montré de première main que les Xi’an et les humains pouvaient travailler ensemble.

Après avoir effectué son service obligatoire pour l’Empire Xi’an, T.yi a fréquenté l’Université de Rhetor, où il a obtenu un double diplôme en administration des affaires et en droit inter-espèces. Il est retourné à Oya et a servi sa maison de manière admirable pendant deux décennies avant que la dynamique du pouvoir au sein de l’Empire Xi’an ne confie tous les services de traduction à une autre maison. Incapable de survivre grâce aux seuls Humains, sa maison prit la difficile décision de quitter Oya pour l’Empire Xi’an. Mais T.yi resta, ne voulant pas abandonner sa terre natale, et choisit courageusement de devenir « nyahouaōng », ou celui qui renonce à tout soutien familial et financier pour avoir une chance de vivre la vie qu’il souhaite.

T.yi s’est rapidement fait une place à Oya en mettant en relation les entreprises humaines et celles des Xi’an pour faciliter et accélérer le commerce local. Finalement, sa liste de clients s’est élargie pour inclure des Humains cherchant à naviguer dans le centre commercial en plein essor de l’ancien système de la ligne Perry, Kyuk’ya. L’un de ces clients était un cadre de MISC, qui l’a également engagé comme traducteur et conseiller pour gérer les négociations à huis clos avec Aopoa. Ce contrat a duré quatre mois et a abouti à l’accord de prêt-bail 2910 qui a fixé les conditions du partage de la technologie et de la conception des vaisseaux. À l’époque, Samantha Nassif, PDG du MISC, a déclaré que l’accord n’aurait pas été possible sans les conseils avisés de T.yi tout au long du processus.

Au cours des trente années qui ont suivi, plus de cinquante sociétés importantes de l’UEE ont engagé T.yi en tant que consultant et il s’est forgé une excellente réputation qui lui a valu d’être nommé conseiller et traducteur de l’UEE lors des négociations sur l’initiative commerciale entre les humains et les xi’an. C’est là que T.yi a vu de ses propres yeux comment le gouvernement de l’UEE fonctionnait et comment l’ambassadrice Jennica Awasthi a dirigé avec dévouement les négociations. Vous vous souvenez peut-être que la bonne ambassadrice a déclaré plus tôt aujourd’hui que l’engagement de T.yi envers l’UEE et la recherche d’un moyen de faire travailler ensemble les empires l’a personnellement inspirée.

Permettez-moi de me joindre à l’ancien ambassadeur Awasthi en proclamant haut et fort mon soutien à T.yi pour être le prochain ambassadeur de l’Empire Xi’an. Si T.yi n’a pas prouvé qu’il était digne de ce poste, alors j’ose dire que personne ne l’est. Merci.

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys.) : Il ne reste plus que les deux sénateurs de Vega. Sénateur Aemile, vous avez la parole.

SENATEUR EDWARD AEMILE (C-Aremis-Vega Sys) : Merci, Monsieur le Président Madrigal. L’honorable sénateur de Terra a dit tout ce que je voulais dire et plus encore, donc dans l’intérêt d’accélérer le processus, je vais céder mon temps de parole. Je vous remercie.

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys.) : Très bien. Sénateur Hartwell, vous aurez le dernier mot sur cette question.

SENATEUR PETER B. HARTWELL (C-Selene-Vega Sys) : Merci. Mes collègues sénateurs. Je me tiens devant vous aujourd’hui pour vous demander de voter « Non » à cette nomination. Pas comme un vote contre T.yi mais comme un vote en faveur de la marche lente et régulière du temps. Un concept qui signifie quelque chose de très différent pour vous et moi que pour les Xi’an. Cette différence est plus facilement mise en lumière en rappelant à la chambre que l’Empereur Kr.ē était vivant lorsque les Humains ont pris contact pour la première fois avec les Xi’an sur Pallas. Alors qu’il vieillissait, les générations humaines passaient et le rendaient sage à nos manières de faire. Je ne dis pas que c’est mauvais, mais l’Empereur Kr.ē et les Xi’an ont beaucoup appris sur nous, et nous peu sur eux. Par exemple, nous n’avons aucune idée de la population exacte de leur Empire, et nous ne connaissons même pas la localisation de tous leurs systèmes. Il serait stupide de ne pas reconnaître cet énorme avantage stratégique.

Laissez-moi être clair. Je soutiens totalement le travail avec les Xi’an, mais nous devons faire face à la vérité. Leur espèce est plus vieille que la nôtre de plusieurs millénaires. Ils ont survécu et prospéré plus longtemps que la plupart d’entre nous peuvent l’imaginer, et nous avons beaucoup à apprendre de leur succès. Mais se mêler aux Xi’an avant d’en savoir plus sur leur mode de vie pourrait être catastrophique, et pourrait leur permettre de nous éclipser ou de nous submerger avant que nous puissions devenir forts par nous-mêmes.

Nous ne pouvons que supposer, à partir de l’exemple de l’Empereur Kr.ē, qu’il y a beaucoup d’autres Xi’an encore en vie depuis la première rencontre de nos espèces. Nous n’avons connu cette espèce intelligente et astucieuse que pendant une seule de ses générations. Bien que je sois fier des réalisations que nous avons accomplies ensemble durant cette période, je crois qu’il est dans le meilleur intérêt de l’Empire de ne pas encore se rapprocher d’eux. Nous devrions nous accorder le temps nécessaire pour en apprendre davantage sur leurs méthodes. Nous savons déjà qu’ils sont une espèce patiente, et je crois pleinement que nous aurions intérêt à suivre leur exemple dès maintenant.

Il n’y a aucun mal à être patient. Le danger ne réside que dans le fait d’aller trop vite. C’est avant tout pour cela que j’implore le Sénat de voter « Non » à la nomination de T.yi comme prochain ambassadeur de l’Empire Xi’an. Bien que je ne remette pas en cause son engagement envers cet empire, je m’inquiète de la normalisation de l’implication d’un Xi’an au plus haut niveau de ce gouvernement jusqu’à ce que nous ayons mieux compris l’espèce et son objectif à long terme concernant l’UEE. Ty.i est peut-être le candidat idéal, mais ce n’est pas le moment idéal. Merci, Président Madrigal.

< marteau >

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys.) : Maintenant que les commentaires sont terminés, nous allons voter sur la nomination de Nyahouaōng T.yi au poste d’ambassadeur de l’UEE auprès de l’Empire Xi’an.

< pause pour le vote >

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys.) : Le vote final est terminée et le non l’a emporté. La nomination a été rejetée. L’Imperator Addison a maintenant 30 jours pour nommer un nouveau candidat. Nous réexaminerons la question à ce moment-là.

FIN DE L’EXTRAIT DE TRANSCRIPTION

Article original en anglais

Auteur

Article précédentCette semaine dans Star Citizen – 16 Août 2021
Article suivantStar Citizen : Free Fly 3.14

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici