Nous avons posé quelques questions aux équipes Véhicule et Gameplay à propos de la nouvelle bête autonome de Drake, capable de faire face à n’importe quoi ou n’importe qui se trouvant sur son chemin. Voici les réponses des développeurs eux-mêmes.

Quels vaisseaux sont les principaux concurrents de l’Ironclad et de l’Ironclad Assault ? Par exemple, quelle est la comparaison avec le Crusader Hercules, qui semble meilleur à tous points de vue ?

L’Anvil Liberator et le Crusader Hercules sont les concurrents les plus proches de l’Ironclad. Le Liberator est un transporteur de véhicules spécialisé, il excelle donc naturellement dans ce domaine, même si sa cargaison reste relativement exposée. Les Hercules C2 et M2 sont les concurrents les plus proches sur le papier, car ils offrent une capacité de chargement fermée et la possibilité d’installer plusieurs tourelles. Cependant, l’Ironclad Assault l’emporte sur le second, tandis que l’Ironclad de base l’emporte sur le premier en termes de capacité de chargement.

Le Ironclad peut-il être utilisé comme mini-transporteur, et quel est le plus gros vaisseau qui pourrait passer par le toit rétractable ?

Oui, c’est possible. Cependant, la soute est conçue pour les métriques de cargaison et n’est donc pas conforme aux dimensions standard des hangars. Les dimensions maximales actuelles sont de 40 x 21 x 7,5 m. N’oubliez pas que le toit ne se rétracte pas sur tout le volume, ce qui limite la longueur maximale. Bien entendu, cela peut changer au cours de la production.

L’Ironclad Assault aura-t-il un toit rétractable comme la version de base ?

Oui, le toit rétractable est un élément commun aux deux versions. Cependant, le rayon tracteur a été supprimé, ce qui compromet considérablement l’utilité de la version Assaut.

Les deux versions disposent-elles de puissants propulseurs VTOL pour faciliter le vol atmosphérique ?

Les deux versions sont dotées d’une configuration de propulseurs identique, y compris des propulseurs VTOL intégrés sous le vaisseau.

Y a-t-il une armurerie dans la version Assaut ?

L’armurerie n’est pas représentée sur la coupe de l’Assaut, mais pendant la production, nous chercherons le meilleur endroit pour l’installer (probablement dans la zone centrale avant, là où se trouve le stockage sécurisé sur l’Ironclad de base).

L’Ironclad Assault est équipé d’une baie de réparation. Cette baie pourra-t-elle réparer autre chose que des véhicules ? Par exemple, pourrait-elle également réparer des composants de vaisseaux ?

Oui, les installations de réparation ne sont pas limitées par le type, mais plutôt par le volume et les ressources. Nous aborderons la réparation et l’artisanat plus en détail à l’avenir, car il s’agit d’un sujet plus vaste que cette question-réponse.

Comment fonctionnera la fonction d’autodestruction dans le l’Ironclad ? Puis-je déclencher l’autodestruction dans le module de commande et m’en détacher pour m’envoler, ou le module de commande sera-t-il également en mode autodestruction ?

Il existe deux systèmes d’autodestruction indépendants, l’un dans le module de commande et l’autre dans la coque principale. Le déclenchement du vaisseau dans le module de commande entraînera l’autodestruction des deux (s’ils sont attachés), tandis que la coque principale du vaisseau de base peut être déclenchée depuis la salle de contrôle.

Le module de commande est-il commun à l’Ironclad et au Caterpillar ?

Le module de commande est compatible entre l’Ironclad et le Caterpillar. Cependant, le module de l’Ironclad est légèrement modifié par rapport à celui du Caterpillar, mais il en conserve de nombreuses caractéristiques.

Si vous détachez le module de commande, l’Ironclad devient-il une brique volante ou pouvez-vous toujours le diriger à partir du vaisseau lui-même ?

L’Ironclad est exclusivement piloté à partir du module de commande. Lorsqu’il est détaché, la coque principale ne peut plus voler de manière autonome. Toutefois, elle conserve son alimentation électrique, son système de refroidissement et d’autres fonctionnalités telles que le contrôle des rayons tracteurs et l’autodéfense.

Comment les assurances vont-elles gérer le détachement du module de commande et la perte du vaisseau principal ?

Nous travaillons actuellement sur la manière dont l’assurance fonctionnera avec l’Ironclad. Nous vous en dirons plus à l’approche de la sortie du vaisseau.

Le module de commande sera-t-il équipé d’un moteur quantique ?

Oui, il y a un moteur quantique à bord du module de commande pour faciliter les voyages quantiques indépendants.

Le « blindage lourd » du vaisseau est-il réellement lourd ? Comment est-il représenté dans le jeu puisque l’armure n’existe pas encore dans la mécanique ?

Par rapport aux autres vaisseaux de sa classe de taille, il est lourdement blindé et sa représentation sera adaptée aux mécanismes en place au moment du lancement.

La tourelle intérieure est-elle un rayon tracteur ou une tourelle de défense ?

La tourelle intérieure située à l’arrière de la soute est une tourelle de défense.

L’Assaut dispose-t-il de rayons tracteurs ? Ils sont listés pour la base mais pas pour l’Assaut.

Non, l’Assaut échange tous ses rayons tracteurs contre une plus grande puissance de feu. Si vous souhaitez toujours traîner des objets autour ou à bord de l’Assaut, vous devez apporter soit des objets tracteurs du SFP, soit un vaisseau capable de traîner.

Comment sera gérée la gravité dans la soute ? Ce « Fatterpillar » aura-t-il un bouclier d’air sur le dessus comme le Caterpillar en a un à l’avant ? Par exemple, si quelqu’un est en EVA près du sommet du vaisseau pour aider à charger la cargaison, cela semble être un excellent moyen de tomber à l’intérieur du vaisseau et de se blesser avec une jambe cassée T2 (cela semble être une caractéristique de conception du Drake).

Il n’y a pas de bouclier d’air au sommet de la soute. Une fois ouverte, elle s’ouvre sur le vide de l’espace et il faut être prudent dans les scénarios cités.

Source : QA Drake Ironclad [Anglais]

Article précédentSquadron 42 : Rapport mensuel de mai 2024

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici