Quelle est la durée de vie des différents types de mines et combien de temps persistent-ils pendant la déconnexion? Que se passe-t-il si le vaisseau parent est détruit – les mines peuvent-elles être récupérées par la suite dans de telles circonstances?

Une fois déployés et utilisés, les composants d’une mine commencent à se dégrader, bien que leur durée de vie dépende de l’environnement et de la manière dont ils sont utilisés. Par exemple, les plates-formes d’armes régulièrement engagées s’useront probablement et les mines de proximité exploseront probablement avant de se dégrader. Si elle est vivante mais non déclenchée, nous envisageons que la durée de vie d’une mine soit mesurée en jours plutôt qu’en minutes. La durée de vie de la mine n’est pas influencée par l’état du vaisseau parent, qu’il soit détruit ou non. Les mines déployées «se souviennent» du vaisseau de déploiement d’origine, elles peuvent donc être récupérées par la suite.

Les baies de drones comme celle du Nautilus sont-elles universelles? Par exemple, peuvent-ils équiper des drones de réparation / ravitaillement et de même, d’autres vaisseaux porteurs de drones comme le Vulcan et le Carrack peuvent-ils équiper des drones NEMO?

Le Nautilus peut équiper et utiliser des drones du Vulcan et du Carrack mais n’a pas l’équipement pour les réparer ou les réaménager pour leurs rôles spécifiés. De même, le Vulcan et le Carrack peuvent équiper des drones NEMO mais n’ont pas les moyens de stocker des mines, ils devraient donc les désactiver et les laisser derrière eux.

Quelle est la raison d’être d’un minelayer de taille proche de la capitale n’ayant que 24 mines à utiliser dans l’immensité infinie de l’espace?

Une seule mine couvre une zone importante, donc un grand nombre de mines ne sont pas nécessaires. Ceci combiné avec le fait de ne pas vouloir que les joueurs aient à faire face à un nombre encombrant de mines et les implications techniques de leur maintien ont abouti à la capacité du Nautilus.

Les mines communiquer ont-elles des données au vaisseau mère, par exemple, où elles se sont déplacées de manière autonome, si elles ont été activées et ce qu’elles ont détecté (hostile vs ami)?

Une fois déployées, les mines entrent dans un état pseudo «lecture seule» où le joueur qui se déploie peut voir des informations limitées à leur sujet, telles que le niveau d’usure et de dégradation attendu et leur état.

Puisque les mines suivent et suivent des cibles, peuvent-elles opérer dans l’atmosphère d’une planète?

Les propulseurs de la mine ne fonctionnent qu’en Zero-G. S’ils sont déployés ou se retrouvent dans l’atmosphère, ils ne pourront pas maintenir leur position. Les mines abandonneront le suivi d’une cible si elles sont au-delà de leur capacité d’interception.

Un vaisseau furtif (comme un Eclipse, un Raven ou un Sabre) pourrait-il contourner les mines avec une relative facilité? Les autres vaisseaux pourront-ils scanner leur environnement pour détecter les mines ou le Nautilus est-il le seul vaisseau capable de le faire?

Tout vaisseau peut détecter (et être détecté) par les mines car il utilise la signature et le système radar à l’échelle du jeu. Les vaisseaux furtifs seront naturellement plus difficiles à détecter, alors avez de meilleures chances de contourner les mines en toute sécurité. Les vaisseaux équipés de radars / scanners spécialisés se trouveront bien mieux adaptés pour détecter les mines à distance.

La soute peut-elle être utilisée pour stocker des mines supplémentaires? Si oui, combien peut-il en stocker?

Non, la soute est uniquement destinée au stockage de la cargaison et n’est pas assez grande pour recevoir ou sortir des mines (les mines mesurent environ 4 × 4 × 4 m).

Les mines sont-elles configurées pour cibler des amis ou des ennemis? Si un coéquipier pose un champ de mines, ciblera-t-il automatiquement uniquement les contacts ennemis / inconnus?

Le joueur qui déploie des mines peut définir le statut d’un ami ou d’un ennemi en utilisant le système de faction / hostilité existant. À condition que le coéquipier d’un joueur soit dans la même faction ou ait le même niveau d’hostilité, il ne sera pas ciblé. Cependant, les joueurs peuvent déployer des mines sans aucune de ces protections s’ils le souhaitent.

D’autres variantes de mines sont-elles envisagées?

Il y a des plans pour plus de types de mines à l’avenir, mais aucun n’a progressé au point que nous sommes heureux de discuter de leurs détails pour le moment.

Quelle est la portée de détection des mines et des sentinelles (à quelle distance avant que les mines n’engagent un ennemi)?

La portée de détection maximale est une autre statistique délicate à quantifier car elle dépend complètement à la fois des composants de la mine (ils utilisent des éléments de vaisseau réglables réguliers) et des émissions de la cible. Cela dit, nous nous attendons à ce que chaque mine ait au moins un rayon d’engagement minimum compris entre 5 et 10 km. Ils poursuivront leurs objectifs sur une bonne distance au-delà également pour permettre à des quantités relativement petites de mines de couvrir une zone moyennement grande.

Pourrons-nous créer des modèles précis pour nos mines, tels que des sphères ou des triangles, et faire en sorte que les mines se rendent à leurs emplacements désignés sans avoir à faire voler le Nautilus dans ledit modèle et à deviner quand les libérer?

La salle de contrôle de la mine permet aux opérateurs de voir la position de la fin des mines, mais nous ne prévoyons pas pour l’instant de laisser l’utilisateur choisir parmi des modèles post-déploiement spécifiques. Au lieu de cela, l’équipage du Nautilus doit travailler ensemble pour placer les mines dans ce qu’ils jugent être le meilleur modèle étant donné les capacités de mouvement du vaisseau et la position du tube du lanceur. Voler à une vitesse inférieure permet un déploiement beaucoup plus précis.

La pose de mines sera-t-elle considérée comme un crime?

Comme vous vous en doutez, cela dépend. La légalité de la pose de mines dépend des lois et de la juridiction de la zone, ainsi que de l’autorité (ou de son absence) de l’organisation qui vous charge de poser les mines. Vous pouvez probablement supposer que poser des mines à proximité d’une planète UEE fortement habitée serait un acte très criminel. D’un autre côté, être chargé par un donneur de mission de l’UEE de déployer des mines autour d’un point de saut vers un système occupé par Vanduul serait probablement légal. Il existe également toutes sortes de circonstances possibles entre les deux, qui habitent diverses zones d’ombre juridiques.

Les mines peuvent-elles être piratées à distance?

Oui. Le drone NEMO effectue cette tâche car la portée à partir de laquelle les mines peuvent être piratées est courte.

La brochure indique que le Nautilus a deux grands réservoirs de carburant quantique, mais la page de statistiques indique qu’il en a un. Qui est correct?

La brochure est correcte – la page de statistiques sera mise à jour. En outre, la brochure ne répertorie pas spécifiquement la tourelle de missile en tant qu’élément distinct, mais la remplace à la place de l’une des tourelles de canon S3 répertoriées. Ces différences étaient dues à des ajustements qui ont eu lieu après l’impression de la brochure, plusieurs semaines avant la sortie du vaisseau et devant certaines des portes d’examen internes.

Pourquoi les mines ont-elles une charge utile beaucoup plus petite par rapport à leur taille? Une mine S7 est en corrélation avec la charge utile d’une torpille S5 bien qu’elle soit plus difficile à déployer et à récupérer.

Une fois que tous les composants internes des mines sont pris en compte, l’espace restant est adapté à la charge utile actuelle. Si, lors de tests supplémentaires, nous constatons que les mines sont sous-performantes ou surperformantes, nous ajusterons leurs performances en conséquence.

Source de l’article original en anglais

Auteur

  • À travers ce journal, nous souhaitons parler de tous les sujets liés à l’univers de Star Citizen. Bien qu’il couvre l’actualité autour du développement, sa vocation réelle est surtout de couvrir le contenu créé par les joueurs eux-mêmes : conflits, politique, diplomatie, guerres de territoires.