Salutations citoyens!

Les points durs d’artillerie sont le nouveau nom des objetsportés qui existent dans le jeu depuis un certain temps, mais qui n’étaient auparavant utilisés que pour attacher des racks de missiles. Désormais, ils sont capables d’équiper des racks de missiles, des nacelles de roquettes et de futurs objets qui pourraient être les mieux adaptés au lancement à partir de ces points durs. Comme les missiles et les torpilles sont les principaux armements que vous utiliserez ici, nous aimerions clarifier davantage les différences (et les similitudes) entre ces deux objets de munitions.

Pour commencer, les deux éléments partagent la même méthodologie de dimensionnement, allant actuellement de 1 à 12 avec une échelle qui pourrait s’étendre si cela est jugé nécessaire. Chacune de ces tailles a ses propres métriques, la taille étant la longueur de l’article et le diamètre de 1 / 10ème de la taille. Cela signifie qu’un missile S3 mesure environ 3 mètres de long pour un diamètre de 0,3 m. En règle générale, nous ne nous attendons pas à trouver des missiles dans Star Citizen plus gros que S4 et rarement des torpilles inférieures à S5, mais comme les deux sont entièrement interchangeables sur des racks, la possibilité d’exceptions existe.

Missiles

Les missiles ont une excellente maniabilité en vol et un excellent suivi des cibles en mouvement rapide, mais avec une répartition de la charge utile limitée par rapport aux torpilles. Ils re-cibleront probablement de manière plus fiable en cas d’échec ou corrigeront les contre-mesures efficacement grâce à des jets de manœuvre avancés et placés de manière efficace. Les performances de manœuvre peuvent être négativement affectées lors d’une utilisation dans l’atmosphère en raison des effets atmosphériques.

Torpilles

Les torpilles sont beaucoup plus puissantes que les missiles, parfaitement adaptées à leur catégorie de poids, tout en étant généralement plus lentes et moins agiles. Ceux-ci sont recommandés pour une utilisation contre des cibles plus grandes ou moins mobiles telles que les vaisseaux capitaux. Ils sont également plus résistants aux effets atmosphériques en raison de leur maniabilité de base intrinsèquement inférieure.

Supports de missiles

Les supports de missiles sont d’abord fixés aux points d’ancrage des munitions, puis les missiles ou les torpilles s’y fixent, un peu comme un support de cardan. Ces supports de missiles ont des tailles similaires à celles des armes et il existe plusieurs options de supports de missiles par taille de point d’ancrage, avec des ajustements pour la charge utile.

Pour faire simple, la taille du rack correspond à un missile de cette taille de point dur attaché.

Pour avoir deux missiles attachés à ce rack, diminuez la taille des missiles d’une unité.

Pour avoir quatre missiles attachés au rack, la taille des missiles doit baisser de deux tailles.

Les légendaires racks « Octo » signifient que vous devez diminuer de trois la taille des missiles. Cela signifie également que le rack lui-même doit être au moins S4.

Certains vaisseaux ont des râteliers personnalisés (par exemple Constellation, Starfarer Gemini, Freelancer MIS) qui sont modelés directement dans leur coque. Ils ne peuvent pas être échangés contre d’autres. La seule personnalisation possible dans ces cas est l’échange des missiles eux-mêmes.

Pour calculer le contenu du porte-missiles en fonction de la taille, prenons l’exemple de la série « Marsden » de Behring.

Pods à fusées

Au fur et à mesure du développement, nous avons l’intention de permettre aux joueurs d’attacher d’autres objets à ces points d’ancrage, le premier d’entre eux étant les Rocket Pods qui tirent des missiles non guidés, similaires à ceux que l’on trouve déjà sur le Mustang Delta. Les roquettes seront disponibles avec différents types de fusées, comme les fusées à retardement, à impact et de proximité. Les roquettes devraient être parfaites pour les missions d’attaque au sol où vous voulez saturer une zone d’explosifs.

C’est le seul moyen d’être sûr.

Les roquettes et les pods de roquettes auront des tailles et des métriques similaires à celles des missiles et des racks de missiles afin de s’assurer qu’ils peuvent être échangés sans causer de problèmes de clipping. Les vaisseaux dont les pods sur mesure sont modélisés dans leur coque (par exemple le Mustang Delta) ou qui ont des baies de bombes internes (par exemple le Sabre) sont bloqués sur leurs éléments d’origine. La seule personnalisation possible dans ces cas est le remplacement des missiles/roquettes/torpilles eux-mêmes.

À l’avenir, nous espérons élargir les types d’objets attachés à ces points d’ancrage de munitions afin d’offrir de nouvelles possibilités de jeu. Voici quelques-uns de nos projets actuels :

  • Générateurs de champ de distorsion – Des versions plus petites de ce qui donne du punch à un vaisseau comme le Vengeur Warlock.
  • Nacelles de carburant – Pour fournir des réserves supplémentaires d’hydrogène ou de carburant quantique pour les vols à longue distance.
  • Mines – Explosifs largables qui protègent une zone de l’espace, de l’air, de la terre ou de la mer.

Foire aux questions

Q : Les missiles à feu doux existent-ils encore dans le jeu ?
A partir de la version 2.6.3, ils ont été retirés du jeu. Tous les missiles à feu doux précédemment vendus ou décrits ont un temps de verrouillage abrégé et une quantité limitée d’autoguidage sur la cible. Cela a été fait pour deux raisons : un missile à feu muet n’est pas vraiment un missile, c’est plutôt une roquette ou une bombe, et deuxièmement, avec l’introduction des pods de roquettes, les missiles à feu muet ne feront que brouiller les pistes.

Source de l’article original en anglais

Auteur

Article précédentLe chantier naval : Autres éléments du vaisseau
Article suivantLe chantier naval : Tourelles