Qu’on le veuille ou non, nous vivons dans un univers où les chiens s’entre-dévorent. Loin de la soi-disant protection de l’UEE, c’est la loi de la jungle qui prévaut : celui qui a le plus d’armes et le plus de muscles fait la loi. Drake assure vos arrières dans ces deux départements avec le Cutlass Steel.

À la fois vaisseau de largage redoutable et vaisseau d’artillerie menaçant, le dernier membre de la famille des vaisseaux phares de Drake apporte de la puissance de feu et bien d’autres choses encore.

Redoutable hybride du champ de bataille, le Cutlass Steel est conçu pour fournir un appui aérien et terrestre dévastateur. Avec 13 canons, de nombreux missiles et la possibilité de transporter plus de 20 personnes dans les zones de combat les plus chaudes, le Steel peut à lui seul renverser le cours d’un conflit.

Le Steel dépouille l’intérieur traditionnel du Cutlass pour faire de la place pour 18 sièges de saut et des casiers d’armes personnelles, garantissant ainsi que votre équipe est prête à se mettre en route, quelles que soient la mission ou les conditions en vol.

Le Steel est aussi efficace comme vaisseau d’artillerie que comme vaisseau de largage, avec cinq canons anti-personnel GT-210 Yellowjacket modifiés montés sur ses portes. Ces Gatlings balistiques mortels de Gallenson Tactical Systems ont une cadence de tir impressionnante, capable de déchiqueter des cibles au sol et de nettoyer des zones d’atterrissage problématiques.

Les Gatlings de la série Gallenson GT sont les favoris des mercenaires indépendants et des groupes paramilitaires de toute la galaxie. Leur vitesse de tir extrême et leurs balles à haute vélocité en font une véritable menace pour les chasseurs de toutes catégories. Actionnés manuellement, les canons de porte du Steel sont un véritable enfer pour les pilotes téméraires qui tentent de l’engager dans un combat aérien.

Le Cutlass est-il le châssis de vaisseau spatial le plus infâme à avoir orné les voies spatiales de l’empire et au-delà ? Peut-être, mais Drake n’est pas intéressé par le mythe et la légende. La réputation de la Cutlass a été gagnée à la dure, en redonnant du pouvoir aux habitants de l’Empire chaque jour.

La série Cutlass remet le pouvoir entre les mains du peuple depuis 2845. Aujourd’hui, avec le Cutlass Steel, Drake fait monter d’un cran son châssis phare, en le réimaginant comme un formidable vaisseau hybride de combat et de largage.

Caracteristiques

ComposantAttribut
Longueur36m
Largeur26m
Hauteur14m
Vitesse150m/s
Sièges de saut18
Armes contrôlées par le pilote2xS3
Tourelle1XS3
Tourelle contrôlée a distance1XS2
Armes montées5XS1

Q&R : Drake Cutlass Steel

Maintenant que le Cutlass Steel de Drake Interplanetary a été ajouté à l’univers, nous avons posé quelques questions à l’équipe chargée des véhicules à propos de ce nouveau vaisseau. Voici les réponses, directement des concepteurs eux-mêmes.

La zone avant/pilote est-elle différente des autres variantes de la Cutlass ?

Il n’y a aucune différence entre le Steel et la porte d’entrée du cockpit des autres variantes.

Peut-on stocker du fret sur le Cutlass Steel (marchandises, véhicules, boîtes de livraison, nourriture) ?

Il n’y a pas de grille de chargement dédiée sur le vaisseau, donc les caisses SCU complètes ne peuvent pas être chargées ou sécurisées. Cependant, vous pouvez bien sûr y placer manuellement des objets plus petits. Aucun véhicule n’est officiellement pris en charge pour le chargement, et les canons de porte et les sièges de saut supplémentaires bloquent la plupart des entrées.

Comment se distingue-t-il des autres vaisseaux de combat ?

Par rapport aux autres vaisseaux, le gros avantage est l’augmentation du nombre d’armes disponibles pour couvrir les troupes au sol.

Les armes des portes sont-elles sur mesure ou peuvent-elles être remplacées ?

Elles seront remplaçables à l’avenir, bien qu’elles soient actuellement verrouillées sur des Gatlings balistiques.

Le reste des composants est-il comparable à celui des autres Cutlasses (boucliers, armures, etc.) ?

En ce qui concerne les composants, le Steel est identique au Black.

Y a-t-il des supports d’armes/armures à bord ?

Le pilote et le copilote conservent leurs supports d’armes dans le cockpit. Chaque strapontin à l’arrière peut également accueillir une arme FPS.

Le copilote contrôle-t-il la tourelle télécommandée orientée vers l’arrière, ou peut-elle également être contrôlée par l’un des passagers depuis la zone des troupes ?

La tourelle à distance orientée vers l’arrière est exclusivement contrôlée par le copilote.

Le Cutlass Steel dispose-t-il d’un équipement médical à bord ?

Il n’y a pas d’équipement médical à bord du Cutlass Steel.

Sa masse est-elle différente de celle des autres variantes ? Si oui, cela lui confère-t-il des avantages ou des inconvénients en termes de vitesse et de maniabilité ?

Le Steel pèse plus lourd que le Black en raison des sièges de saut et des tourelles supplémentaires, ce qui réduit légèrement ses performances par rapport au Black.

Le Cutlass Steel possède-t-il des caractéristiques spéciales pour mieux résister ou éviter les tirs défensifs provenant des positions au sol ?

Il n’y a pas de caractéristiques supplémentaires sur le Steel, à part les sièges de saut, la tourelle arrière à distance et les tourelles de porte.

La visibilité du pilote est-elle conforme à celle des autres variantes de Cutlass, ou bien y a-t-il des avantages car il s’agit d’une variante de vaisseau de largage qui bénéficierait d’une meilleure visibilité au sol ?

Les positions du pilote et du copilote sont communes à toutes les variantes, et la verrière est la même que sur le Black, ce qui permet de conserver la même visibilité. Nous sommes conscients des problèmes d’alignement et de visibilité dans la série Cutlass et nous y remédierons dans une prochaine mise à jour.

Sera-t-il possible d’équiper la tourelle télécommandée orientée vers l’arrière de lames d’IA ?

Comme toujours, les lames pourront asservir les tourelles à distance aux pilotes. Cependant, comme la tourelle à distance du Steel est orientée vers l’arrière, son utilité serait limitée car, avec le freelook/le headtracking, le pilote ne pourrait l’utiliser qu’en regardant à l’extrême gauche ou droite.

Auteur

Article précédentProgramme de la semaine du 20 décembre 2021
Article suivantJumptown 2.0

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici