Timer en cas d’engagement avec un chasseur de prime

Lorsqu’un joueur est recherché, s’il est attaqué par un bounty hunter, un chronomètre de 1 à 3mn se met en marche selon le niveau d’engagement : si le joueur est tué pendant ce laps de temps il sera considéré comme arrêté et la justice s’appliquera. Si le criminel arrive a faire un saut quantique, le timer s’arrêtera.

Le but de cette mise à jour est d’empêcher un criminel d’être automatiquement arrêté en cas de mort si un joueur susceptible de l’arrêter était à proximité, même si celui-ci n’avait aucune intention de le faire

Système de plainte et de pardon pour les crimes

Les joueurs ont maintenant brièvement la possibilité de porter plainte / de pardonner les crimes commis contre eux. Il s’agit par défaut de porter plainte pour crime commis par des non-membres du groupe et de pardonner aux membres du groupe si la notification est ignorée. Cela permet entre autres au joueur attiré dans un groupe pour être assassiné de porter plainte après coup. Ce changement est également dédié aux organisateurs de batailles PVP massives. En supposant que toutes les parties impliquées sont prêtes à pardonner les crimes, vous pouvez vous en sortir sans craindre qu’un Crimestat gâche le plaisir. CIG gardera un œil attentif sur ce changement particulier pour voir comment il peut être amélioré en fonction de la manière les joueurs vont l’utiliser dans le PU.

Des condamnations pour homicide involontaire pour certaines actions

Les développeurs ont également converti le meurtre indirect de joueurs « d’homicide » en crime moindre « d’homicide involontaire » dans certains cas. Cela inclut d’écraser des joueurs avec un véhicule, de tuer en déclenchant une explosion telle qu’un baril explosif ou une auto-destruction de navire. Nous avons également ajouté un « homicide involontaire » pour chaque mise à mort à bord d’un vaisseau autre que le pilote.

Cette dernière fonctionnalité est intéressante en cas de squatteurs indésirables dans un vaisseau.

Les locks de missiles et de torpilles sont maintenant considérés comme un acte hostile et autorisent la légitime défense

Verrouiller un missile sur un vaisseau comptera désormais comme de l’hostilité et permettra à ce vaisseau de vous attaquer en légitime défense. Cela amènera l’IA à attaquer et à déclencher une infraction «Agression d’un détenteur de la loi» si elle est faite aux forces de l’ordre. Cette fonctionnalité sera développée en fonction des modifications futures du système de verrouillage des missiles.

Des changements sur les armes affectant le saut quantique

Le filet quantique ne donne désormais au joueur qu’une infraction s’il attrape un vaisseau et il en donnera une pour chaque vaisseau pris au piège. Auparavant, cela donnait une infraction au moment où l’appareil était activé.

Le brouillage quantique d’un vaisseau que le joueur a le droit d’arrêter ne devrait plus être un crime.

Diverses corrections et améliorations de la qualité de vie

Les joueurs ne devraient plus être en mesure d’éviter les scans de sécurité en sortant de leur siège.

Les développeurs ont corrigé plusieurs bogues de saisie de vaisseaux pour garantir une expérience plus fiable et cohérente.

Le pad ramming sera désormais ignoré comme un crime s’il est commis par un membre du groupe. Il s’agit principalement de ne pas punir les membres du groupe pour de petites collisions en cours de route. Vous serez toujours en mesure de donner à un membre du groupe une crimestat si le choc est si grave qu’il se termine par la mort ou la destruction de votre vaisseau.

Auteur

  • Rédacteur en chef pour WormHole Tribune : À travers ce journal, nous souhaitons parler de tous les sujets liés à l’univers de Star Citizen. Bien qu’il couvre l’actualité autour du développement, sa vocation réelle est surtout de couvrir le contenu créé par les joueurs eux-mêmes : conflits, politique, diplomatie, guerres de territoires.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici