Trise Cordial

Trise Cordial

Trise Cordial est une liqueur d’herbes à 55% d’alcool par volume (ABV) adaptée de la boisson Banu otisau falu pour une consommation humaine sûre.

Introduite sur le marché en 2789, elle a un profil de saveur herbacé avec des notes piquantes de salammoniac. La version originale Banu de la boisson est distillée à partir d’eau et d’herbes à base d’ammoniaque cultivées sur Trise I, et est toxique pour les Humains.

Saveur

Le Cordial de Trise a un goût fort et caractéristique : amer et herbacé avec un fond sucré au contact du palais, suivi de salammoniac avec un soupçon de pin au moment d’avaler. Il est souvent servi à température ambiante dans un verre à cordial en guise d’apéritif.

Le Trise Cordial est utilisé comme ingrédient à la place des amers dans certains cocktails, comme le Trise Sling à base de whisky, une boisson rendue populaire pour la première fois au G-Loc Bar dans la zone 18 d’ArcCorp (Stanton III). Clair Rios du Café Musain dans le système Nyx s’attribue le mérite de la recette, affirmant que les barmans travaillant pour G-Loc l’ont volée lors de leur passage à Delamar en 2911.

Histoire

Bien que l’origine de l’otisau falu ne soit pas connue, il a été consommé par les Banu au moins depuis que les humains ont pris contact avec eux au début du 25e siècle. Bien que de nombreux produits Banu sûrs soient entrés dans l’Empire Uni de la Terre (UEE) à cette époque, l’otisau falu a été interdit en 2445 après que trois Humains aient été accidentellement empoisonnés par un Slomaddon contenant cette boisson. Ce n’est qu’en 2789 qu’il est devenu disponible, lorsqu’une distillerie Souli de la flottille Bacchus a mis au point une version du Cordial sans danger pour les humains et dont le goût n’a été que très peu modifié. Il a attiré un petit nombre de fidèles parmi les Humains qui visitaient la flottille et ramenaient des bouteilles avec eux dans l’UEE. Finalement, la boisson est devenue suffisamment populaire pour que le Souli puisse prendre ses bénéfices et déménager sur Trise I, où il pouvait avoir un accès plus immédiat et moins cher aux herbes. En 2802, il a attiré l’attention du Terran Liquor Group (TLG), un distributeur basé sur Terra (Terra III). Sentant l’opportunité, la société a envoyé des représentants au Souli qui a créé la boisson pour conclure un accord de distribution. Selon les termes du contrat, TLG s’occuperait du marketing, de la mise en bouteille et de la conception de l’étiquette, et le Souli s’occuperait de la distillation. Pour commercialiser la nouvelle boisson, TLG a embelli ses origines avec une histoire d’ascètes Banu vivant une vie spirituelle sur Trise I et produisant la liqueur comme une forme de prière. Pour souligner davantage ce lien, ils l’ont appelé Trise Cordial. Les ventes ont bien marché pendant cinq ans, jusqu’à ce que l’Essosouli du Souli d’origine se sépare et que le Souli se dissolve. De nouveaux Soulis fondés par d’anciens membres de l’ancienne distillerie Souli sont apparus, tous fabriquant leurs propres versions de Trise Cordial. Après une longue période de négociation, TLG a étendu son accord de distribution aux Soulis nouvellement fondés ; une pratique qu’ils ont poursuivie jusqu’en 2834, lorsque les incohérences entre les différents lots ont forcé la société à distiller la liqueur elle-même pour maintenir un produit cohérent. Bien que TLG emploie des distillateurs Banu et utilise des ingrédients cultivés sur Trise I, de nombreux connaisseurs de l’otisau falu affirment que la recette actuelle du Cordial de Trise est une mauvaise imitation de la version authentique. Un petit marché pour les versions artisanales de la boisson distillées par Souli est apparu. Cependant, le Trise Cordial de TLG reste la version la plus vendue et la plus connue de la liqueur dans l’UEE.